7 Magazine Réunion, L’actualité people et lifestyle à l’île de la Réunion
Actualité

EXCLUSIF Cœur d'Uruguay, pierre mystérieuse
2 000 Réunionnais ont vu et touché la pierre


La pierre «Cœur d'Uruguay» a été vue et touchée par quelques 2 000 Réunionnais lors de son passage dans l'île, à l'initiative de Aude Lejeune. «On y croit ou on n’y croit pas» dit cette spécialiste de la santé et du bien-être, qui a accompagné Michel Almera, le «transporteur» de cette mystérieuse géode de 8 kg environ, aux quatre coins de l'île. Rencontres et témoignages sur cette «pierre précieuse» d'entre les pierres.


- Publié le Jeudi 16 Octobre 2014 à 11:14

Aude Lejeune avec Michel Alméra qui tient dans ses mains le Cœur d'Uruguay
Aude Lejeune avec Michel Alméra qui tient dans ses mains le Cœur d'Uruguay
Nous sommes dans la salle d'arts martiaux «Kréol Power» au Tampon pour assister à cette deuxième visite de la journée, juste avant l'ultime visite du lendemain à Saint-Denis. Aude Lejeune accueille les personnes qui se sont inscrites au préalable. «Il n'y a pas eu de vrai campagne de communication, tout s'est fait de bouche à oreille, ou par le biais des réseaux sociaux» nous confie-t-elle.
Un à un, chacun va à la rencontre de la pierre, la touche pour tenter de «communiquer» avec elle. L'émotion se lit sur certains visages, des larmes coulent, tandis que d'autres ne laissent rien apparaître de leur expérience. Le ressenti est personnel. Les vibrations sont réelles pour certains, pour d'autres non.
D'une voix basse, Michel Alméra démarre sa conférence, raconte la fabuleuse l'histoire de cette géode vieille de 130 millions d'années, découverte en 1966 par Laires Luciana Lucas dans sa mine, en Uruguay. Informaticien français à la retraite, Michel Alméra fait voyager le Cœur d'Uruguay, en France notamment, mais aussi en Allemagne, en Afrique, à La Réunion aujourd'hui, puis à Maurice. En silence, la salle écoute son récit et les multiples témoignages qu'il a pu enregistrer durant ces voyages... Quelques personnes ferment les yeux pour mieux «communier».
                                            
Leurs témoignages....
 
Marie-Hélène nous confie que dès le premier contact, elle avait senti des vibrations, qu'elle a déplacé ses mains et qu'elle a eu des vertiges, «mais sans avoir peur... Il y affectivement quelque chose dans cette pierre». Elle n'en dira pas plus, elle reste sur des interrogations.
Thierry Fontaine de son côté indique qu'il a ressenti une barrière dès qu'il s'est approché de la pierre. «J'ai eu des vertiges, quelque chose m'a ralenti dans mon approche; j'ai eu un doute, mais j'ai continué à avancer. Maintenant, je verrai dans les jours qui viennent ce qui va se passer ou pas. Je n'attends rien, je prends, on verra après. J'ai été cartésien pendant longtemps, mais là, cela m'a ouvert l'esprit. J'ai vécu des expériences hors normes avec mon professeur d'arts martiaux. Là, c'est autre chose»...
Mélanie Fontaine, également adepte d'arts martiaux, devait accueillir chez elle le Cœur d'Uruguay, mais vu l'affluence, tout s'est finalement déroulé à la salle Kreol Power de Muller Lauret. «Pour moi, c'est une découverte. Cette pierre m'a scotchée. J'ai eu du mal à la lâcher quand je l'ai touchée. J'étais comme dans un voyage... J'étais très joyeuse. Mon message? Que la pierre circule, qu'elle donne de l'énergie à un maximum de personnes».

Roland Chane

Aude Lejeune

Aude Lejeune et Thierry Fontaine, un pratiquant d'arts martiaux qui a changé sa façon de voir les choses après son contact avec le Cœur d'Uruguay
Aude Lejeune et Thierry Fontaine, un pratiquant d'arts martiaux qui a changé sa façon de voir les choses après son contact avec le Cœur d'Uruguay
«J'ai «entendu» qu'il fallait qu'elle vienne à La Réunion»
C'est lors d'un voyage en métropole en 2012 qu’Aude Lejeune a découvert le Cœur d'Uruguay. «A Bordeaux plus précisément. A l'intérieur de la pierre, j'ai vu l'île de La Réunion, et j'ai «entendu» qu'il fallait qu'elle vienne ici. Il a fallu un an pour pouvoir concrétiser ce projet. Vous savez, chacun voit et juge à sa façon. J'ai eu des sensations étranges, une émotion que je ne peux pas décrire au moment de mon premier contact. Des témoignages, il y en a plein que j'ai connus durant tous ces jours-ci. A l'intérieur, il y a de signes évidents, on ne doit pas y mettre les mains pour ne pas abîmer les cristaux qui forment ces signes. On peut y voir Jésus, Mahomet... toutes les interprétations sont possibles».
A la question de savoir si la visite est payante ou gratuite, Aude Lejeune de couper court avec ces mots: «Le Cœur d'Uruguay doit voyager, chacun fait un don ou pas. C'est gratuit». Le financement du déplacement et des conférences de Michel Alméra repose ainsi sur cette forme de partage. «Michel Alméra s'est investi personnellement, et sur le plan financier. Il a fait imprimer 130 000 cartes postales et des DVD qui sont offerts gracieusement aux visiteurs».

Michel Alméra

Une «imposition des mains» qui peut être une révélation... ou pas!
Une «imposition des mains» qui peut être une révélation... ou pas!
«Cette pierre a changé ma vie»
«Au départ, ça a été un peu compliqué de faire voyager cette pierre qui a changé ma vie. Avant j'étais normal, maintenant je suis un peu fêlée, comme la pierre. C'est même mieux pour laisser passer la lumière... Comme pour beaucoup de personnes, après avoir été en contact avec le Cœur d'Uruguay, je vois le monde avec un autre regard. Mon discernement a changé. Si j'étais payé pour faire voyager la pierre, je crois que je n'aurais pas pu le faire... Maintenant, je sens que je ne suis plus seul. Je ne cherche pas de réponses scientifiques, sinon ça part dans tous les sens, les hypothèses sont tellement multiples... Je laisse faire et je retiens ce mot des scientifiques: «Incroyable!»
 

L’histoire du Chemin du cœur

Chacun pouvait toucher et éventuellement «communiquer» avec cette mystérieuse pierre venue d'Uruguay
Chacun pouvait toucher et éventuellement «communiquer» avec cette mystérieuse pierre venue d'Uruguay
 Il y a 47 ans, en 1966, Laires Luciano LUCAS supervisait dans sa mine, située à une quinzaine de kilomètres de la ville d’Artigas en Uruguay, une exportation d’agates. L’une d’elles fut écartée de ce départ pour l’étranger, car elle était creuse. Il s’agit d’une géode qui présente un orifice dans l’une des parois, raison pour laquelle elle est rejetée du camion. La pierre se divise en deux et reste sur place. Quelque temps plus tard, Lucas la trouve et constate, en rassemblant les deux morceaux de la géode, que celle-ci a la forme d’un cœur et qu’à l’intérieur il y a des inscriptions et des symboles. «Nous nous trouvons devant quelque chose de supérieur à l’homme» affirme alors Lucas, et depuis ce moment, la famille Lucas s’occupe de la géode avec dévouement et admiration, et sans but lucratif. Elle est en agate, avec des cristaux de quartz. Son poids approximatif est de 8 kg. Le 4 février 1997, le géologue uruguayen, Claudio Gaucher, effectue une étude de la pierre, en concluant «qu’elle a plus de 130 millions d’années, et que les structures qui apparaissent sont trop ordonnées et régulières pour avoir été faites par la main de l’homme. . .», et qu’elles répondent à des phénomènes qui, jusqu'à maintenant, restent mystérieux…  Ainsi, Gaucher n’écarte pas la possibilité que la pierre «ait pu être faite, pour ainsi dire, postérieurement à sa formation», et le géologue entrant dans un terrain de spéculation, considère finalement, la géode comme un «véritable message pour l’humanité».  Des personnes sensibles considèrent qu’elle possède une énergie particulière. Nombreuses sont les personnes qui vivent une expérience particulière, voire intime, après l’avoir observée ou avoir pris contact avec elle.  (Infos: site internet Le chemin du coeur)

Mélanie Fontaine se dit bouleversée à l'issue de cette découverte qu'elle qualifie d'extraordinaire…
Mélanie Fontaine se dit bouleversée à l'issue de cette découverte qu'elle qualifie d'extraordinaire…

Etonnant: le Cœur d'Uruguay a la même forme du pays où il a été formé il y a 130 millions d'années
Etonnant: le Cœur d'Uruguay a la même forme du pays où il a été formé il y a 130 millions d'années