7 Magazine Réunion, L’actualité people et lifestyle à l’île de la Réunion
Réunion Positive

Didier Robert fait un point de situation avec le Comité Régional des Pêches Maritimes


Didier Robert, Président de la Région, et Yolaine Costes, vice présidente ont reçu ce mardi les membres du Comité Régional des Pêches Maritimes et des Elevages Marins (CRPMEM). Comme d’autres secteurs économiques, la filière pêche a durement été impactée par l’arrêt brutal d’activité. Que ce soit pour la formation en Ecole maritime, où les aides allouées au secteur, une réflexion urgente doit être menée pour redresser la filière au plus vite.


Par La Réunion Positive - Publié le Mercredi 3 Juin 2020 à 18:41 | Lu 9 fois

Le Covid 19 a durement impacté les pêcheurs de La Réunion. Toutes les catégories de la filière sont frappées par la baisse d’activité. A l’exemple des exportateurs avec lesquels certains marchés nationaux ont tout simplement arrêté de passer commande. « La Chine redémarre timidement ses relations commerciales avec nous, celles avec le continent américain sont au point mort », annonce un armateur présent à l’échange. La Région Réunion décide d’engager une discussion avec tous les acteurs de la filière afin notamment d’activer les outils régionaux permettant une reprise de l’activité.

Selon Bertrand Baillif, Président du CRPMEM, « depuis le mois de mai, la situation du Comité de pêche en lui-même est devenue critique. Nous avons aussi des problèmes de trésorerie qui impactent directement l’activité  ». Le Comité demande le versement de la totalité de la subvention régionale annuelle de 300 000 euros. Pour Didier Robert, il est impératif d’aller plus loin et de « redéfinir les besoins de cette filière. La collectivité est prête à revoir son niveau d’intervention ».
 
La formation est également au cœur des préoccupations du Comité Régional des Pêches. La Région finance actuellement le cursus de 6 jeunes en Ecole maritime. Tout en respectant le cadre fixé par la Direction de la Mer Sud Océan Indien (DMSOI) et les autres intervenants de la filière, elle est prête à accompagner davantage de places en formation : «  Nous sommes tous dans la perspective de professionnaliser les acteurs du monde maritime. A notre niveau, nous ne sommes pas limités budgétairement dans le nombre de places. Nous sommes là aussi, prêts à aller plus loin dans l’accompagnement », précise Yolaine Costes.

Pour davantage accompagner la filière, dans le cadre du prochain Programme Opérationnel 2021 /2027, et en partenariat avec les autres acteurs du secteur, la Région Réunion se propose d’être l’organisme pilote dans la gestion du Plan de Compensation des Surcoûts (PCS) en lien avec le CRPMEM et l’ARIPA (Association Réunionnaise Interprofessionnelle de la Pêche).

Plus largement Didier Robert, affirme qu’il faut tirer enseignement de cette crise qui commence à frapper durement tous les secteurs de l’économie réunionnaise : « Il n’y a pas que la filière pêche qui s’apprête à vivre des moments extrêmement délicats. Nous devons réfléchir à une nouvelle logique pour le territoire tout entier. Celle-ci passe par la sécurité alimentaire et sanitaire, aussi par une sécurité juridique pour la Zone du Grand Océan indien. Nous devons allier les concepts de bio-économie, d’authenticité et de proximité dans toutes nos activités, que ce soit dans le tourisme, l’industrie etc ».