7 Magazine Réunion, L’actualité people et lifestyle à l’île de la Réunion
7 Magazine Réun
Actualité

Suspicion d'un cluster Covid après le mega concert de Taylor Swift à Paris ?


Près de 180 000 personnes se sont trouvées en contact lors des quatre représentations de Taylor Swift à Paris-La Défense Arena du 10 au 12 mai. Depuis ces événements, de nombreux témoignages sur les réseaux sociaux suggèrent qu'un cluster de COVID-19 s'est formé.


Par Chloé Grondin - Publié le Lundi 20 Mai 2024 à 17:27

Capture Instagram Taylor Swift
Capture Instagram Taylor Swift
Les quatre concerts ont rassemblé une foule considérable, et depuis, les témoignages de personnes testées positives au COVID-19 se multiplient sur les réseaux sociaux. Par exemple, sur TikTok, plusieurs vidéos incitent ceux qui ont assisté aux concerts à se faire tester : "Si tu étais au concert de Taylor Swift, fais un test Covid."

Cette situation a suscité des interrogations dans la presse sur la possibilité d'un cluster. Serge Smadja, secrétaire général de SOS Médecins, a rappelé sur BFMTV que les grands rassemblements, tels que les concerts, augmentent naturellement la transmission du virus. "On le sait depuis le début que ces grands rassemblements comme les concerts sont de nature à augmenter la transmission du virus".

Pour évaluer si ces concerts ont contribué à une nouvelle vague épidémique, les données actuelles doivent être examinées. La circulation du virus est difficile à estimer avec précision en raison des changements dans le nombre de tests réalisés et le système de suivi. Selon Santé publique France, "concernant les recours pour suspicion de Covid-19, il est remarqué une augmentation depuis plusieurs semaines pour les passages aux urgences, qui se poursuit principalement chez les 75 ans et plus (+46%)" dans son bulletin pour la période du 6 au 12 mai, couvrant donc les jours précédant les concerts si l'on tient compte de la période d'incubation.

"Néanmoins, dans le réseau SOS Médecins, après plusieurs semaines de hausse, les actes sont en baisse chez les 15 ans et plus (-10%)", continue le bulletin. Bien que les données montrent une augmentation récente des cas, les niveaux restent relativement bas. Donc pas de panique...






 




Les + plus lus de la semaine