7 Magazine Réunion, L’actualité people et lifestyle à l’île de la Réunion
Actualité

Quand le terroriste du Bataclan joue la provocation à son procès


Le procès des attentats du Bataclan, qui va durer 9 mois s'est ouvert. Le seul terroriste survivant, Salah Abdeslam, 31 ans, a affiché une attitude plus qu'arrogante. Sur BFM TV, hier soir, la mère d'une victime extrêmement digne a réagi à cette provocation.


Par 7mag.re - Publié le Jeudi 9 Septembre 2021 à 10:21 | Lu 1768 fois

Capture BFM TV
Capture BFM TV
C'est une mère ayant perdu sa fille qui est venue témoigner sur le plateau de BFM TV hier soir. Patricia Correia, mère de Précilia victime des attentats du 13 novembre au Bataclan, avec une dignité qui force l'admiration a réagi aux provocation du terroriste. Ce dernier a tout bonnement invectivé le président du tribunal, dénonçant ses conditions de détention, affirmant ainsi :  " On est traités comme des chiens ". Ses hurlements auraient duré plus de deux minutes.

Patricia Correia a commenté cette provocation avec un grand calme : " Moi ce qui m'intéresse, c'est que la mémoire de ceux qui ont été arrachés à la vie, ceux qui ont subi des traumatismes physiques et psychiques soit respectée et dure dans le temps. Voilà, c'est ça que j'attends du procès. Mais alors lui peut dire ce qu'il veut, ça ne me touche pas du tout. Et de toute façon je m'attendais à ce qu'il fasse de la provocation, je l'ai toujours dit. Je n'attends rien de ce type ". Pour rappel, celui qui pilotait le commando est le seul des terroristes a avoir survécu, la mère meurtrie l'a également qualifié de " lâche ".

Toujours sur le plateau de BFM, la mère qui a confié avoir toujours de la colère et de la haine a précisé : " On a tué ma fille. On ne peut pas rester indifférent à ça. Je vais vous dire, moi je ne pardonne pas, sinon je salis sa mémoire.... À l'intérieur de moi-même, c'est très dur. Je vis un cauchemar, vous y pensez tout le temps. Moi mon deuil, je ne le ferai jamais. Comment voulez-vous que je fasse le deuil de ma fille qui se portait très bien, qui avait la joie de vivre, qui était allée écouter de la musique et puis on vient lui tirer dessus? Tout ça, c'est vraiment l'horreur absolue, je ne peux pas ".