7 Magazine Réunion, L’actualité people et lifestyle à l’île de la Réunion
Actualité

Polémique après les propos de la chanteuse Camelia Jordana sur la police


La chanteuse, actrice Camelia Jordana utilise sa musique comme tremplin pour parler de racisme et d'intolérance. Sur le plateau de "On n'est pas couché", elle a franchi un cap, relançant le débat sur les violences policières. Christophe Castaner, le ministre de l'Intérieur, a tenu à répliquer.


Par Chloé Grondin - Publié le Mardi 26 Mai 2020 à 12:29 | Lu 3466 fois

Polémique après les propos de la chanteuse Camelia Jordana sur la police
"Aujourd'hui j'ai les cheveux défrisés, quand j'ai les cheveux frisés, je ne me sens pas en sécurité face à un flic en France"
Les propos de la Camelia Jordana sont lourds. L'ex candidate de la Nouvelle Star, sur le plateau de France 2 a ainsi martelé, interrogée sur les violences policières : "Je parle des hommes et des femmes qui vont travailler tous les matins en banlieue et qui se font massacrer pour nulle autre raison que leur couleur de peau, c'est un fait... Il y a des milliers de personnes qui ne se sentent pas en sécurité face à un flic, et j'en fais partie. Aujourd'hui j'ai les cheveux défrisés, quand j'ai les cheveux frisés, je ne me sens pas en sécurité face à un flic en France. Vraiment".

Ses propos tenus chez Laurent Ruquier ont fait réagir , sur Twitter le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner: « Non madame, « les hommes et les femmes qui vont travailler tous les matins en banlieue » ne se font pas « massacrer pour nulle autre raison que leur couleur de peau ». Ces propos mensongers et honteux alimentent la haine & la violence. Ils appellent une condamnation sans réserve. »