7 Magazine Réunion, L’actualité people et lifestyle à l’île de la Réunion
Actualité

Maurice: Enfermés en quarantaine 24h avec un cadavre !


C'est un fait divers plus qu'improbable que relate lexpress.mu dans ses colonnes. Alors que l'île Maurice observe un protocole sanitaire très strict par rapport aux suspicions de cas Covid, l'absurde s'est produit. Une famille placée en quarantaine a du rester dans une chambre plus de 24h avec un cadavre, faute aux résultats du test Covid qui n'arrivaient pas !


Par 7mag.re - Publié le Lundi 26 Juillet 2021 à 08:07 | Lu 11147 fois

Comme le relate le média mauricien, une famille s'est retrouvée lundi dernier mise en quarantaine manu militari dans un hôtel, étant cas contact. Jusque là tout va bien, si ce n'est que quelques heures après son arrivée l'un des cas contacts suspect de 64 ans est décédé. C'est l'épouse du défunt qui a réalisé le drame à son réveil.

Réfugiés à l'extérieur de la chambre en raison de l'odeur de décomposition du cadavre
La famille a immédiatement prévenu le personnel de l'hôtel et les autorités sanitaires. Un médecin est venu constater le décès mais ensuite la machine s'est enrayée. L'express.mu relata les faits :  " Et même si mardi matin un médecin est venu certifier le décès, il n’y avait personne pour venir rapidement récupérer la dépouille. Si bien que dans de telles conditions, la décomposition a commencé. Les membres de sa famille n’ont eu d’autre choix que de se réfugier à l’extérieur de la chambre en raison de l’odeur qui commençait à se dégager. C’est dans la soirée de mardi que le corps a finalement été transporté à la morgue. ".

Le media a contacté les autorités au Ministère de la Santé  qui ont tenté de justifier le calvaire traversé par la famille, se réfugiant derrière le protocole en place : " Son test PCR n’avait pas encore été effectué pour savoir s’il était positif ou pas. Dans son cas, c’est un swab for Covid testing postmortem qui a été effectué et celui-ci C’est une technique différente d’un Swab normal. Cela requiert du temps car il y a des implications médicales afin d’éviter que le virus ne se propage. Comme on ne connaissait pas le statut viral du sexagénaire, il y a un protocole à suivre avant d’enlever sa dépouille. Le corps est mis dans un Disaster bag et un cercueil différent est utilisé pour effectuer ce transfert. C’est une Rapid response team, qui est en charge de cette procédure". L'équipe censée être rapide va devoir de son côté revoir un peu sa procédure !