7 Magazine Réunion, L’actualité people et lifestyle à l’île de la Réunion
Réunion Positive

Les chantiers Digue et Viaduc envisagent de redémarrer progressivement dans les jours à venir



Par La Réunion Positive - Publié le Mercredi 15 Avril 2020 à 16:40 | Lu 9 fois

Les chantiers Digue et Viaduc envisagent de redémarrer progressivement dans les jours à venir
La reprise ce jour par plusieurs médias d’une dépêche AFP (en date du 14.04) est entachée d’informations erronées. La collectivité régionale tient à apporter les éléments de précision et de rectification suivants :
 

La décision du Conseil d’Etat du 3 avril 2020


La décision du Conseil d’Etat en date du 3 avril dernier concerne l’arrêté de défrichement et d’autorisation d’exploitation d’une carrière sur le site de Bois Blanc, à Saint Leu. Le Conseil d’Etat considère que cette action ne relève pas de ses compétences et laisse ainsi au Tribunal Administratif le soin d’examiner le dossier sur le fond, à savoir si la carrière de Bois Blanc peut commencer à être exploitée ou non.

Le Conseil d’Etat a décidé de renvoyer la question, sur le fond, de l’exploitation ou non d’une ou plusieurs carrières à la Réunion devant le Tribunal Administratif de La Réunion. Le Conseil d’Etat confirme qu’il n’examinera pas la demande de levée de suspension d’exploitation de la carrière de Bois Blanc. Il ne se prononce aucunement sur la poursuite du chantier de la Nouvelle Route du Littoral contrairement à ce que mentionne le titre de la dépêche, qui induit le lecteur en erreur. Dans ces conditions, il appartiendra au TA de se prononcer dans les prochaines semaines, voire les prochains mois sur la provenance des matériaux nécessaires pour terminer les deux kilomètres restants du chantier de la NRL.

En résumé, il n’y a à ce stade pas suspension et encore moins d’arrêt de ce chantier prétendument basée sur une décision du Conseil d’Etat ou du Tribunal Administratif.
 

Tous les chantiers à l’arrêt avec la loi d’urgence / Covid19


Depuis le 17 mars dernier et l’annonce du confinement par le Président de la République, tous les chantiers du BTP ont été arrêtés dans notre île comme sur l’ensemble du territoire national. C’est le cas aussi bien sûr pour le chantier de la NRL comme pour tous les travaux routiers, constructions ou réhabilitations dont nous avons la responsabilité en tant que maître d’ouvrage sur l’ensemble du territoire.

Les acteurs publics et privés travaillent ensemble, depuis les premiers jours du confinement, sur la reprise de ces chantiers le moment venu. C’est l’un des sujets qui a été évoqué à l’occasion du premier Comité Exceptionnel de Relance de l’activité Economique le 19 mars dernier.

Il faudra, à la fin de cette période de confinement et au moment de la reprise progressive de l’activité, être extrêmement vigilants sur les conditions de sécurité et de protection des salariés sur leurs lieux de travail.

Une réunion de travail « Covid-19 » est d’ailleurs prévue ce mercredi 15 après-midi à la Préfecture pour envisager les conditions de reprise de l’ensemble des chantiers réunionnais, dont celui de la NRL. La reprise des travaux est en effet conditionnée sur la NRL comme sur les autres chantiers par la capacité des entreprises à démontrer qu’elles peuvent reprendre leur activité en respectant les règles sanitaires nécessaires à la maitrise de l’épidémie…
 

La poursuite du chantier reste une priorité


Les récentes discussions dans le cadre du protocole signé en début d’année entre l’Etat, la Région et le Groupement ont conclu à la poursuite de ce chantier pour des raisons évidentes de sécurité pour les usagers de l’actuelle route du littoral.

Ce chantier sera poursuivi en digue entre la Grande Chaloupe et la Possession à partir de matériaux locaux en privilégiant la récupération d’andains.

Plus que jamais, ce chantier fait partie des grandes priorités d’investissement pour notre collectivité. C’est un chantier qui devra participer à redonner rapidement de l’activité aux acteurs du BTP dans notre île à un moment où nous aurons besoin de mobiliser toutes nos forces et tous nos moyens pour poursuivre la modernisation du territoire et le soutien aux entreprises.
Les entreprises en concertation avec la Région ont décidé une reprise des chantiers sur le grand viaduc et sur les digues dans les prochains jours.

Didier ROBERT
Président du Conseil Régional


Pour Rappel

Le chantier de la Nouvelle Route du Littoral est un chantier réunionnais, français et européen qui permettra à la fois de résorber un risque naturel majeur auquel sont exposés les usagers de la RN1 entre St Denis et La Possession et de moderniser un axe essentiel de l’île de la Réunion : une route actuelle vieillissante qui subit régulièrement des chutes de blocs et éboulement ainsi que des effondrements en masse. Depuis son ouverture en 1976, ces phénomènes ont causé 22 décès. L’éboulis du 27 janvier dernier qui a causé un blessé souligne une fois de plus la dangerosité de cette route. La Région Réunion a décidé de lancer en 2013 le chantier de la NRL qui permettra aux 80 000 usagers quotidien de cet axe de relier en toute sécurité le Nord et l’Ouest de l’île. Le budget de l’opération d’un montant de 1,66 Milliard d’euros (valeur 2010) , a été acté lors des accords de Matignon le 14 octobre 2010.


80% du chantier déjà réalisés


L’objectif de la collectivité régionale est de terminer le chantier de la NRL dans les délais les plus resserrés possible et à un coût acceptable pour le maître d’ouvrage. La réalisation de la digue de 2,7 km entre la Grande Chaloupe et La Possession, qui est la solution retenue, privilégiera les approvisionnements en ressources locales, incluant les andains et l’épierrage.


80 millions d’euros investis pour l’environnement


La Région Réunion s’inscrit, avec le chantier de la Nouvelle Route du Littoral dans une démarche environnementale. En effet, elle travaille ces dernières années à doter la Réunion d’un nouveau modèle de développement qui permet de concilier économie et écologie. Un modèle où la prise en compte de la préservation de l’environnement est considérée non pas comme une contrainte mais comme une opportunité. La prise en compte de l’environnement a été l’une des priorités de la Région dès l’origine du projet NRL . En ce qui concerne la préservation du patrimoine naturel, près de 150 mesures de suivi, de réduction et de compensation sont mises en oeuvre chaque jour. Signes de cet engagement, des moyens financiers exceptionnels, à hauteur de 5% du montant de l’opération, soit 80 millions d’euros , sont consacrés au volet environnement du chantier de la Nouvelle Route du Littoral. Dans les faits, un bilan des impacts réels du chantier a été réalisé à mi-parcours. Celui-ci met clairement en évidence à partir des très nombreux suivis réguliers ou en temps réel que les impacts sont très largement inférieurs à ceux initialement prévus. Ainsi et à titre d’exemple, la fréquentation des mammifères marins, dont les baleines n’a pas été bouleversée, et les bancs coralliens sont dans un état similaire à la situation avant travaux. Pour autant la Région maintient naturellement l’ensemble de ses mesures et notamment celles relatives à la compensation alors que les impacts sont largement inférieurs.


Pour plus d’infos :

- La NRL, le choix du tracé = l’Équilibre
- La NRL, qui fait quoi ? Les acteurs, les responsabilités
- www.nouvelleroutedulittoral.re
- Le financement de l’opération
- Une démarche environnementale remarquable sur le chantier de la NRL