7 Magazine Réunion, L’actualité people et lifestyle à l’île de la Réunion
Miss Univers

L'ex Miss arrache la couronne de Miss World Sri Lanka: blessure et rebondissement


Bagarre au sommet sur le podium de l'élection de Miss Sri Lanka 2021... Les élections de Miss réservent parfois des surprises comme des chutes ou des accidents de costume. Mais ce qui s'est passé sur le podium de Miss World Sri Lanka restera dans les annales !


Par Chloé Grondin - Publié le Vendredi 9 Avril 2021 à 14:56 | Lu 8268 fois

L'ex Miss World Sri Lanka 2019, Caroline Jurie n'y est pas allée de main morte pour faire savoir son désaccord relatif à l'élection de la nouvelle Miss Sri Lanka, Pushpika De Silva, 31 ans. 

Les faits... La nouvelle Miss portait déjà la couronne et l'écharpe, un bouquet de fleurs à la main, quand l'ex reine de beauté est tout simplement venue lui enlever sa couronne pour la poser sur la tête de la première dauphine. Pourquoi tant de haine? Explications de l'intéressée qui ne supportait pas que la gagnante puisse être divorcée, ce qui d'ailleurs n'était pas le cas. Elle a ainsi justifié son acte devant le public en s'emparant du micro:  "Il existe une règle qui autorise les femmes à être mariées mais pas divorcées... Alors je prends des mesures pour que la couronne revienne à la première dauphine ". Elle s'est ensuite emparée de la couronne, qui avait bien du mal à sortir de la coiffure de la pauvre Miss fraichement élue. 
On peut ensuite voir sur la vidéo la pauvre Miss déchue humiliée sortir précipitamment du plateau.

Pushpika De Silva affirme avoir subi un traumatisme crânien ( on ne sait si ce dernier est du à l'arrachage de couronne ou à la potentielle bagarre que certains medias décrivent en coulisses). La "blessée" a ensuite commenté sur Facebook :  " Vivre séparément et être divorcée sont deux choses complètement distinctes. Je suis toujours une femme non divorcée. Une vraie reine n'est pas une femme qui arrache la couronne d'une autre femme, mais une femme qui pose secrètement la couronne d'une autre femme! "

L'histoire n'est pas finie. Le comité Miss Sri Lanka lui a ensuite rendu le titre, précisant que Pushpika De Silva était séparée et non pas divorcée. La Miss réhabilitée a profité des micros tendus et caméras pour faire passer un message : " Les mères célibataires qui se retrouvent comme moi seules avec leurs enfants souffrent énormément au Sri Lanka. Cette couronne n’est pas la mienne mais c’est la leur. Si je peux donner un coup de projecteur sur leurs destins, ce sera mon bonheur ".