7 Magazine Réunion, L’actualité people et lifestyle à l’île de la Réunion
Actualité

Entente Patriotique de La Réunion
Bruno Raffi succède à Bernard Salva



- Publié le Lundi 6 Juin 2016 à 09:15 | Lu 387 fois

Bruno Raffi et Bernard Salva, nouveau et ancien président de l'Entente Patriotique de La Réunion
Bruno Raffi et Bernard Salva, nouveau et ancien président de l'Entente Patriotique de La Réunion
Créée en en février 2008 à l’initiative du général Yvon Lucas, du capitaine de vaisseau Jean-Pierre Chottin et du capitaine de corvette Michel Kowalczyk, qui en sont tous les trois membres de droit, l’Entente Patriotique de La Réunion est une structure informelle de concertation qui regroupe 25 associations représentant un peu plus de 2 000 membres.

      Elle a notamment pour objet de:
  • partager des valeurs communes de patriotisme et de citoyenneté
  • participer au devoir de mémoire
  • défendre des points de vue communs lorsque les circonstances l’exigent
  • contribuer au renforcement du lien Défense-Nation chaque fois que cela paraît utile.
Conformément à la Charte adoptée en 2008, l’EPR tient une assemblée annuelle, au cours de laquelle est notamment désigné son président délégué.
C’est ainsi que ce samedi 4 juin 2016, elle a tenu au quartier militaire de la Redoute son assemblée sous la présidence de l’administrateur en chef de 1ère classe des affaires maritimes Bernard Salva, président de l’Association régionale de l’Institut des Hautes Etudes de Défense Nationale de l’Océan Indien (AR 27), qui avait été désigné lors de l’assemblée du 14 mars 2015 président délégué de l’EPR.

Lors de cette assemblée, deux décisions importantes ont été prises:
  • envoi au Président de la République d’une lettre argumentée demandant le transfert au Panthéon de la dépouille de l’aviateur réunionnais Roland Garros, héros de la Première Guerre mondiale mort à l’âge de 30 ans en combattant pour la France 
  • admission en qualité de membre de l’EPR de l’Association pour la préservation et la valorisation du patrimoine militaire (APVPM), dont l’une des actions phares est la valorisation du Fortin de la Redoute, qui servit notamment à la défense de l’île Bourbon contre l’invasion anglaise en juillet 1810, avec l’objectif à terme de créer un espace muséal sur l’histoire militaire de La Réunion.
Lors de cette assemblée, Thierry Pincemaille, directeur du service départemental de l’Office national des anciens combattants et victimes de guerre (ONACVG), a présenté une communication sur le travail actuellement réalisé visant à recenser les 400 «Poilus» réunionnais morts pour la France durant le premier conflit mondial, et dont le nom ne figure sur aucun monument aux Morts de La Réunion.

A l’issue de cette assemblée, Bernard Salva a passé le flambeau à Bruno Raffi, président du Comité de La Réunion des «Amis de la gendarmerie».

Une visite du Fortin de la Redoute a ensuite été organisée sous la conduite du général Jean-François Gros, secrétaire de l’APVPM, également président de la section de La Réunion de la Société des Membres de la Légion d’Honneur.
 

Les participants à l'assemblée devant le Fortin de la Redoute à Saint-Denis
Les participants à l'assemblée devant le Fortin de la Redoute à Saint-Denis