7 Magazine Réunion, L’actualité people et lifestyle à l’île de la Réunion
Réunion Positive

Chantier de la Nouvelle Route du Littoral (NRL)


NRL Fact-cheking (vérification des faits)
Le chantier de la Nouvelle Route du Littoral fait l’objet de nombreux articles et reportages dont, régulièrement, certains comportent des imprécisions voire des erreurs.
Compte tenu de l’importance de cette opération pour La Réunion, la Région tient à apporter des éléments d’information rectificatifs et objectifs en toute transparence.


Par La Réunion Positive - Publié le Mardi 31 Mars 2020 à 10:46 | Lu 2 fois

Chantier de la Nouvelle Route du Littoral (NRL)
INFORMATION PRESSE
Samedi 28 mars 2020


Le projet de la Nouvelle Route du Littoral est un chantier réunionnais, français et européen qui permettra à la fois de résorber un risque naturel majeur auquel sont exposés les usagers de la RN1 entre St Denis et La Possession et de moderniser un axe essentiel de l’île de la Réunion : une route actuelle vieillissante qui subit régulièrement des chutes de blocs et éboulement ainsi que des effondrements en masse. Depuis son ouverture en 1976, ces phénomènes ont causé 22 décès. L’éboulis du 27 janvier dernier qui n’a heureusement causé aucune victime mais un blessé souligne une fois de plus la dangerosité de cette route. La Région Réunion a décidé de lancer en 2013 le chantier de la NRL qui permettra aux 80 000 usagers quotidien de cet axe de relier en toute sécurité le Nord et l’Ouest de l’île. Le budget de l’opération est de 1,66 Milliards d’euros (valeur 2010) acté lors des accords de Matignon le 14 octobre 2010.


La NRL : un chantier novateur avec 80 millions d’euros investis pour l’environnement

La Région Réunion s’inscrit, avec le chantier de la Nouvelle Route du Littoral dans une démarche environnementale. En effet, elle travaille ces dernières années à doter la Réunion d’un nouveau modèle de développement qui permet de concilier économie et écologie. Un modèle où la prise en compte de la préservation de l’environnement est considérée non pas comme une contrainte mais comme une opportunité. La prise en compte de l’environnement a été l’une des priorités de la Région dès l’origine du projet NRL . En ce qui concerne la préservation du patrimoine naturel, près de 150 mesures de suivi, de réduction et de compensation sont mises en oeuvre chaque jour. Signe de cet engagement, des moyens financiers exceptionnels, à hauteur de 5% du montant de l’opération, soit 80 Millions d’euros , sont consacrés au volet environnement du chantier de la Nouvelle Route du Littoral.

Dans les faits un bilan des impacts réels du chantier a été réalisé à mi-parcours. Celui-ci met clairement en évidence à partir des très nombreux suivis réguliers ou en temps réel que les impacts sont très largement inférieurs à ceux initialement prévus. Ainsi et à titre d’exemple, la fréquentation des mammifères marines, baleine n’a pas été bouleversée, les bancs coralliens sont dans un état similaire à la situation avant travaux. Pour autant la Région maintient naturellement l’ensemble de ses mesures et notamment celles relatives à la compensation alors que les impacts sont largement inférieurs. Les difficultés que vous soulevez dans votre reportage correspondent en fait à des enjeux largement anticipés et pour lesquels la Région, le Maitre d’oeuvre nos assistants environnementaux et les entreprises ont été au-delà des engagements et objectifs permettant de réaliser un chantier dans le respect de l’environnement.
 
80% du chantier déjà réalisés

L’objectif de la collectivité régionale est de terminer le chantier de la NRL dans les délais les plus resserrés possible et à un coût acceptable pour le maître d’ouvrage ; que la réalisation de la digue de 2,7 km entre la Grande Chaloupe et La Possession, qui est la solution retenue, privilégiera les approvisionnements en ressources locales, incluant les andains et l’épierrage. Les allégations selon lesquelles la conception du viaduc aurait été guidée par des « arbitrage technico-économiques » laissant entendre une construction d’un ouvrage au rabais dont la stabilité aurait été vaguement étudiée sont totalement infondées et insultantes. L’ensemble des ouvrages construits ont été dimensionnés pour résister à des cyclones d’occurrence centenale, résister aux chocs de navires et séismes affectant la zone. Les entreprises intervenantes sur ce chantier (Eiffage, Vinci, Bouygues, Demathieu et Bard) sont réputées pour leur professionnalisme et ont construits de nombreux ouvrages en France et à l’étranger dont la qualité n’est plus à démontrer. La NRL, essentielle pour notre sécurité.


Pour plus d’informations :

- www.regionreunion.com/actualite/toute-l-actualite/article/la-nrl-le-choix-du-trace-l-equilibre
- www.regionreunion.com/actualite/toute-l-actualite/article/la-nrl-qui-fait-quoi-les-acteurs-les-responsabilites
- www.nouvelleroutedulittoral.re
- www.nouvelleroutedulittoral.re/financement/article/le-financement-de-l-operation
- www.nouvelleroutedulittoral.re/environnement/article/une-demarche-environnementale