Actualité

▶️ Colis de fruits métropole: Dites adieu aux mangues, citrons, piments...

Une nouvelle réglementation concernant l'envoi de colis de fruits vers la métropole entrera en vigueur à compter du 14 décembre prochain. Cette réglementation européenne a pour but de limiter l'introduction d'organismes nuisibles aux végétaux, autrement dit le risque d'hébergement de mouches à l'intérieur des fruits envoyés.


▶️ Colis de fruits métropole: Dites adieu aux mangues, citrons, piments...

Alors que les ananas, les bananes et les cocos sont exemptés, les fruits de la passion et les letchis seront soumis à un contrôle phytosanitaire par la DAAF si le colis envoyé fait plus de 5 kilos. Les mangues, citrons, combavas, poivrons et piments sont quant à eux totalement interdits. 

Lorsqu'un citoyen souhaite envoyer un colis, le personnel de la Poste lui demandera systématiquement si son colis contient des fruits interdits. La description du contenu du colis lui sera demandée, afin de savoir s'il contient des fruits de la passion et/ou des letchis.

C'est ensuite la Poste qui va faire le tri des colis de moins de 5 kilos et les plus de 5 kilos. Ces derniers seront ainsi analysés par les services de la DAAF à la plateforme de la Poste. Le directeur régional de la Poste Réunion, Jacky Besseyre, tient à ajouter que "ces nouvelles modalités ne modifieront en aucun cas les délais d'envoi, les colis seront toujours expédiés sous 72 à 96 heures". 

Les fruits interdits seront retirés

Concernant les colis, où des mangues, citrons, combavas, poivrons ou piments ont été déclarés, les colis seront systématiquement ouverts par les agents de la DAAF qui retireront les produits interdits.

Le destinataire sera par la suite notifié de la modification du contenu. "Mais on prend aussi l'adresse de l'expéditeur et on lui écrit un courrier pour lui expliquer l'erreur qu'il a faite. En fonction de la gravité de l'erreur, les inspecteurs établissent des constats et ensuite voient les suites éventuelles à donner administratives ou pénales avec le procureur", confie Philippe Simon, directeur de la DAAF. Les risques encourus sont en général une amende de 750 euros par fruit. 

Pour les colis contenant fruits de la passion et letchis, les agents de la DAAF veilleront à ce que ceux-ci ne soient pas gâtés, afin de pouvoir être envoyés à bon port. Si des fruits ont dû être retirés des colis, le destinataire et l'expéditeur seront informés, au même titre que pour les colis contenant des fruits interdits. 

À l'aéroport, le principe est le même. Mais cette fois-ci le voyageur doit se présenter de lui-même au guichet de la DAAF si son colis fait plus de 5 kilos. 

Il en va ainsi de la responsabilité des concitoyens d'être honnêtes concernant le contenu de leurs colis. 

La Poste assure que ce genre de contrôle aura désormais lieu 365 jours par an, mais les agents seront d'autant plus vigilants lors de la période des fruits. Ces derniers représentent 70% des envois entre novembre et février. 

Mercredi 4 Décembre 2019
Catherine RONIN
Lu 123 fois




Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 15 Novembre 2019 - 10:43 L'incroyable chiot licorne devient une star