7 Magazine Réunion, L’actualité people et lifestyle à l’île de la Réunion
People Réunion

Wendy Grandbois : elle déplore la fermeture de son e.commerce de sextoys et lingerie


Née à Saint-Pierre, Wendy Grandbois vit dorénavant à l'Est de La Réunion. Celle que tout le monde surnommait "Louloute" est un petit bout de femme de 1m58 débordant d'énergie. Elle s'est lancée avec ferveur et enthousiasme dans une aventure entrepreneuriale très particulière : un e.commerce de lingerie et sextoys, épaulée par sa famille. Mais les préjugés ont eu raison de son entreprise, elle souhaite aujourd'hui en parler.
Photos: Studio974 - YKS YAKUSA


Par Chloé Grondin - Publié le Mercredi 11 Décembre 2019 à 10:45 | Lu 4296 fois

Wendy est un petit gabarit, maman de 3 garçons, qui déménage... Les "qu'en dira-t'on" elle sait les ignorer et ce depuis toujours. Avec son 1m58 pour 40 kilos, Wendy a toujours été montrée du doigt pour sa maigreur. Sa réponse ? " j'ai grandi dans un monde où les gens me trouvent trop maigre. En réponse à cela, je dirai que l'on ne peut plaire à tout le monde car beaucoup filles souffrent d’être trop grosses et jugent les personnes fines".

 Son expérience professionnelle elle tient à la partager... Un parcours rendu trop compliqué par les préjugés qui l'ont amenée à jeter l'éponge sur son entreprise "Plaisir charnel 974".
 
Le « sexe » n’est pas sale mais la vision des gens et le manque d’information rendent le sujet tabou…
Wendy, assistante comptable de formation a  crée un e-commerce intitulé "Plaisir charnel974", qu'elle a du fermer récemment. Pourquoi ? Elle souhaite aujourd'hui prendre la parole: "J'étais très investie dans mon e-commerce de lingerie, sex-toys et d’accessoires coquins. Malheureusement pour mes clients et moi-même, au delà de l'aspect financier, tout s'est arrêté.
 Les clubs de libertinage peuvent choquer certains, mais les personnes infidèles ne sont -elles pas choquantes elles aussi? 
Je faisais des présentations en clubs et des livraisons à domicile pour être au plus près de mes clients. A la Réunion, nous avons 3 clubs libertins et d’autres milieux ou le « sexe » reste accessible….

J’ai pris un surnom pour garder mon anonymat  et protéger mes enfants. Les gens sont méchants, beaucoup jugent, mais il faut savoir que les clubs sont moins dangereux que les discothèques à La Réunion. Il n'y a jamais d'agressions dans les clubs.

Les gens fréquentant ce milieu sont simples. Les clubs de libertinage peuvent choquer certains, mais les personnes infidèles ne sont-elles pas choquantes elles aussi?

Plaisir charnel 974 était une fierté et je remercie mes parents, mon père et mon frère qui m’ont accompagnée pour faire les livraisons. Le « sexe » n’est pas sale mais la vision des gens et le manque d’information rendent le sujet tabou….
".

Wendy Grandbois : elle déplore la fermeture de son e.commerce de sextoys et lingerie
Elle poursuit avec une analyse sur ce milieu de la nuit, qu'elle connait très bien : " Allez en discothèque, vous vous faites draguer, toucher et insulter! En revanche, allez en club : tout reste dans la discrétion avec le consentement. En club, on vous oblige à ne pas vous arrêter aux préjugés. Beaucoup pensent que j’avais un souci pour ouvrir un tel e-commerce : je vous rassure. Le souci ne vient pas de mon entreprise mais des idées préconçues des gens. Plaisir charnel 974 a fermé mais rien n'est fini. Cette aventure m'a fait découvrir des gens qui maintenant me sont chers. On ne peut définir la sexualité ou la personnalité de quelqu'un en fonction de son travail. Mon idée était de pimenter ou renforcer la sexualité des couples ".
 
Pour elle ce shooting au Studio 974 est un clin d'oeil, le moyen d'effacer son surnom de Louloute et surtout dire que qu'elle assume ses choix passés.

Elle conclut: " Il faut oser et se lancer " ! 

Wendy Grandbois : elle déplore la fermeture de son e.commerce de sextoys et lingerie

Retrouvez toutes les photos sur notre Flickr

Wendy Grandbois