7 Magazine Réunion, L’actualité people et lifestyle à l’île de la Réunion
Actualité

Voeux à la presse
Didier Robert tire le premier…


A l’occasion de sa traditionnelle présentation des voeux à la presse locale, le président de la Région Réunion a fait quelques annonces intéressantes, notamment sur la continuité territoriale.


Par Tatiana Hoareau - Publié le Jeudi 22 Janvier 2015 à 15:20

Didier Robert, président de la Région, n’a pas manqué de fustiger la Ministre George Pau-Langevin, actuellement en visite dans l’île
Didier Robert, président de la Région, n’a pas manqué de fustiger la Ministre George Pau-Langevin, actuellement en visite dans l’île
Hier mercredi, avant de prendre l’avion pour l’Océan Indien, les oreilles de la Ministre de l’Outre-Mer George Pau-Langevin ont dû siffler. Didier Robert n’y est pas allé de main morte: “Aucun décret n’a été signé à ce jour concernant la continuité territoriale. Les Réunionnais ont été abandonnés, le gouvernement a trahi son engagement, cette situation est inacceptable…

Pour faire court, le gouvernement a remis en cause le dispositif de la continuité territoriale en reformulant les conditions, à savoir une aide tous les quatre ans (au lieu de tous les ans) aux familles les plus modestes (tout en maintenant les aides aux sportifs et étudiants).  

La continuité territoriale est un droit que nous devons aux Réunionnais, je ne vais pas attendre le bon vouloir de la Ministre jusqu’aux calendes grecques” a dit le président qui n’avait toujours pas reçu hier une réponse à sa demande de rendez-vous, un rendez-vous pourtant promis par George Pau-Langevin qui, semble-t-il, n’a pas digéré l’amendement déposé au Sénat l’année dernière.

Didier Robert a donc décidé de mettre en place une continuité territoriale gérée en direct par la Région avec une envelope de 24 millions d’euros. Les familles avec un quotient familial inférieur ou égal à 6 000 euros bénéficieront d’une aide de 450 euros, et les familles ayant un quotient familial compris entre 6 000 et 26 000 euros pourront prétendre à un bon de 300 euros chaque année. La commission permanente de la Région devrait valider ce dispositif très rapidement, et à partir du 16 février, ce sera opérationnel.

Dans le cas où le gouvernement valide à son tour son dispositif, le bénéficiaire devra choisir, ne pouvant pas accéder aux deux dispositifs. Par ailleurs, Didier Robert va introduire auprès de la commission européenne “une demande de prise en compte du financement pour partie de la continuité territoriale sur la base de la nécessaire réduction du déficit d'accessibilité”. Affaire à suivre comme on dit, la Ministre va certainement réagir au cours de sa visite aujourd’hui et demain dans l’île.

Le président avec quelques élus de la pyramide inversée
Le président avec quelques élus de la pyramide inversée
Lors de ses voeux, Didier Robert a aussi évoqué deux projets qui vont être importants pour les prochaines années:
- le développement de l’aéroport de Pierrefonds, de sa zone aéroportuaire, avec en parallèle la création d’un port sec
- l’Ecocité de Cambaie où une ville nouvelle devrait s’étendre sur 250 hectares d’ici 2015, avec un investissement très conséquent et des créations d’emplois

L’emploi demeure bien entendu au coeur des préoccupations de la Région Réunion qui, en 2015, va développer le slogan: “Agir pour plus d’égalité”. “Nous mettrons également l’accent sur les produits locaux et l’exportation”.
La semaine pochaine, à l’invitation du président des Seychelles James Michel, Didier Robert se rendra là-bas pour “l'inauguration de la mise en place d'un dispositif de billettique pour le transport en commun, un marché remporté par une entreprise réunionnaise. Nous devons nous imposer sur les marchés des îles et des pays de l'Océan Indien comme ceux du Grand Océan Indien”.

Le président de la Région a aussi annoncé en avant-première l’ouverture d’une ligne Réunion/Canton (en Chine) à compter d’octobre, un vol mis en place par Air Austral en code share avec Air Madagascar.
Dans son discours à la presse, Didier Robert est aussi revenu sur les attentats de Paris, des actes qui illustrent “la brutalité d'une attaque odieuse perpétrée contre la République, contre la liberté d'expression, contre la liberté de la presse, contre la liberté tout simplement.

Nous devons ici, dans notre île, bien sûr tout mettre en œuvre pour sauvegarder et renforcer le vivre ensemble auquel nous sommes tous également attachés. Nous sommes tous ici les enfants d'une Réunion mélangée, d'une Réunion plurielle. Cette Réunion aux mille visages, aux mille cultures est notre plus belle réussite collective.

Il appartient à chacun d'entre nous de veiller à ce que cette Réunion de la tolérance aussi ne soit pas écornée. Il faut évidemment éviter le piège d'une stigmatisation d'une communauté par rapport à une autre
”.

Les producteurs locaux
Les producteurs locaux