Culture

Marie-Alice Sinaman i arbiss! Elle remet ça!

Marie-Alice Sinaman fête ses 20 ans de carrière avec son troisième one-woman-show «Alice i arbiss», l’occasion d’une belle rencontre… en frnaçais et en créole.


Marie-Alice Sinaman i arbiss!  Elle remet ça!
Après «Alice i déménage» et «Miss Fonker», voici donc votre nouveau one-woman-show, que pouvez-vous nous en dire?
Le spectacle se compose de 9 sketchs d’environ 12 minutes.

Le personnage de Nicole revient, vous parlez des soirées sextoys c’est du vécu?
La première fois que moin la parle de ça, mi té connai pas réunion sextoys. Depuis moin la été voir. Lé drôle, par les différents gadgets, mais aussi par do moun ou croirai pas voir là. Un peu “prout-prout”. En fin de compte, c’est grâce à Nicole que moin la découvert

Ou sa ou trouve l’inspiration?
Partout, tous les jours. Y suffit ou observe de moun.

Vous élevez un ado de 14 ans, je suppose que là aussi, il y a de l’inspiration?
Ah oui!

Peut-on rire de tout?
Pour moi, non. Mi peu pas fé rire sur la pédophilie par exemple!

Le débat sur la laïcité vous intéresse-t-il? Selon vous, La Réunion est-elle assez tolérante pour vous voir porter le voile sur scène?
Justement, dan mon nouveau spectacle, na un sketch sur la religion musulmane.

Peut-on vivre de son métier d’humoriste à La Réunion?
Non. Le spectacle y tourne sur La Réunion, puis nana le DVD, mais lé pas du tout comme un artiste national.


Votre profession vous met en rapport avec des clients, comment vous perçoivent-ils?
Comme moin lé très sérieuse dan mon travail, banna y hésite, nana un doute que ce soit vraiment moin, finalement zot i trouve que mi ressemble à moi-même.

Un moment de honte sur scène?
A Saint-André. Moin la tombé pendant un sketch, les pattes en l’air! Heureusement moin l’avais une tenue cycliste, sinon té voit toute. Depuis mi mette pantalon!

Beaucoup de comiques sont, paraît-il, dépressifs ou caractériels, vous êtes comment dans la vraie vie?
Moin lé parfois mélancolique ou effacée, mais avec mon bande copine mi défoule.

Avez-vous pensez à écrire des sketchs «zoreillisés» pour conquérir le public métropolitain comme Manu Payet?
Non, moin lé plus à l’aise en créole. Lé restrictif, mais c’est mon bande racine. Mi serait pas à l’aise de toute façon.

Quel est votre comique préféré?
Dany Boon. Son sketch sur l’apprentissage de la lecture et son «marque ta page» est formidable. Plus jeune mi lisais les romans Arlequin et mon prénom en anglais était Cindy, comme dan le sketch.


Est-ce que l’on pourrait vous voir vous engager en politique?
Oui, mais plus tard. C’est pas mon domaine, mais na des choses y tien à moin à cœur. Notamment dan lé domaines du social, du travail, et du logement.

Vous avez été «Miss Fonker» en référence à Valérie Bègue, auriez-vous des photos compromettantes à me donner pour que je puisse les revendre?
Moin néna, mais mi préfère laisse la case! (rires)

40 ans bientôt, i fait peur à ou?
Pour l’instant mi pense pas trop. Lé en fin d’année. De toute façon, un changement de chiffre y va forcément bouscule à moin.

Out secret de beauté?
Un produit à base de bave d’escargot…

Quoi ou pense de la chirurgie esthétique?
Moin lé pas contre si la personne y sent a li plus à l’aise.

La première chose que ou fait au réveil?
Mi prie.

Elle vous énerve la chanson de Francky Vincent «Alice ça glisse»?
Au début la valu à moin moukatage, la première fois moin la eu honte…

Tout le monde sait qu’une femme doit coucher pour réussir. C’est un bon coup Thierry Jardinot?
(rires)… Moi je n’ai pas couché, donc pour savoir, il faut demander à Madame Jardinot!

Propose recueillis par Anne Simonet

Marie-Alice Sinaman i arbiss!  Elle remet ça!
50 places à gagner!
Hémisphère Sud et 7 Magazine vous proposent de gagner 50 places pour l’un des spectacles de Saint-Gilles en mai.
Pour jouer, téléphoner au 0262 48 03 03 ou au 0692 63 27 16 le mercredi 27 avril à 14h. Les 50 premiers appels seront gagnants (un gagnant par n° de telephone et par nom).

Vendredi 22 Avril 2011
Lu 3047 fois



Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 17 Avril 2019 - 11:13 Retour sur l'exposition "Vies de Femmes"