7 Magazine Réunion, L’actualité people et lifestyle à l’île de la Réunion
People

Kev Adams dément avoir participé à une arnaque aux NFT


​Depuis dimanche dernier, Kev Adams, humoriste français de 31 ans, est au centre d'une polémique. Il est accusé par Mediapart d'avoir fait la promotion d'une arnaque aux NFT dans le but de financer un film d'animation intitulé "Plush".


Par JC Robert - Publié le Jeudi 27 Avril 2023 à 10:43

Un projet "trop ambitieux et inadapté au marché des NFT et du cinéma"

D'après le média d'information, près de 770 investisseurs auraient perdu l'équivalent d'environ 1,5 million d'euros entre mai et juin 2022, sans aucune communication depuis plus d'un an. Kev Adams, quant à lui, s'est défendu sur les réseaux sociaux en publiant un communiqué de presse.
Dans ce communiqué, l'acteur a nié toute implication dans l'escroquerie et a expliqué avoir été contacté en 2021 pour participer à un projet de long métrage d'animation participatif.

Il devait prêter sa voix à un personnage de dessin animé et promouvoir le projet. Kev Adams a précisé s'être assuré du sérieux du projet, mais s'est rendu compte que celui-ci était "trop ambitieux et inadapté au marché des NFT et du cinéma". Il a affirmé ne pas avoir touché de rémunération, ajoutant que "le principe pour moi était d’être rémunéré uniquement si le film se faisait".

L'humoriste a également tenu à préciser qu'il n'était pas "le cerveau d'une opération ou d'une arnaque quelconque". Depuis la publication de ce communiqué, Kev Adams a reçu de nombreux messages de soutien de la part de ses fans sur les réseaux sociaux.