7 Magazine Réunion, L’actualité people et lifestyle à l’île de la Réunion
7 Magazine Réun
Actualité

Isild Le Besco brise le silence à son tour et porte plainte pour viol contre le réalisateur Benoît Jacquot


« Avec cette plainte, ce n’est pas tant que j’attaque Benoît Jacquot, mais que je soutiens les femmes qui le font et s’exposent ainsi publiquement », a expliqué la comédienne dans un article paru hier. Isild Le Besco, âgée de 41 ans, a vécu une relation avec le réalisateur Benoît Jacquot et l'accuse de violences psychologiques et physiques. En couple avec le réalisateur, elle avait alors 16 ans et lui 52 ans.


Par Chloé Grondin - Publié le Vendredi 31 Mai 2024 à 06:00

Isild Le Besco brise le silence à son tour et porte plainte pour viol contre le réalisateur Benoît Jacquot
Elle a pris son temps avant de se décider. Isild Le Besco a révélé avoir porté plainte contre Benoît Jacquot pour viol sur mineur de plus de 15 ans et viol, dans un entretien accordé à Libération et publié ce mercredi.
« Avec cette plainte, ce n’est pas tant que j’attaque Benoît Jacquot, mais que je soutiens les femmes qui le font et s’exposent ainsi publiquement. Moralement je m’y sens obligée, même si seule, je ne l’aurais pas fait », confie l’actrice et réalisatrice. « J’utilise mon simple petit cas pour montrer que Benoît Jacquot a agi avec moi comme avec d’autres jeunes filles. Je fais partie d’un système. ». Son avocat a précisé que la plainte, déposée auprès de la brigade des mineurs, vise des faits de viols sur mineure de plus de 15 ans et de viols qui auraient été commis entre 1998 et 2007.

Isild Le Besco, qui a été remarquée dans le film « Sade » de Benoît Jacquot en 2000, avait déjà laissé entendre fin février qu’elle envisageait une action judiciaire. Dans une interview au Parisien, elle décrivait une « emprise destructrice » exercée par le cinéaste. Quelques semaines plus tard, dans son livre « Dire vrai » (éditions Denoël), elle expliquait ne pas se sentir prête à entreprendre cette démarche.

« En fin de compte, que Benoît tombe seul, je trouve cela injuste. D’autres hommes m’ont abîmée, et pas seulement dans le milieu du cinéma. Si je porte plainte, c’est parce que je veux que ce système de domination, sans cesse reconduit, s’enraye. (...) Je ne me réjouis pas de saisir la justice, ce sera un moment difficile, mais je sais que je dois le faire », poursuit Isild Le Besco dans Libération.

Elle souligne qu’il est « très dur de mettre des mots sur des événements traumatiques » et anticipe que « (sa) plainte sera sans doute classée sans suite ». Elle critique également la justice, affirmant avoir déposé plusieurs plaintes dans sa vie, notamment en 2018 pour « violences conjugales », sans résultat.

Une autre actrice, Judith Godrèche, 52 ans, a également porté plainte contre Benoît Jacquot et un autre réalisateur, Jacques Doillon, pour des violences sexuelles et physiques remontant à son adolescence. En couple avec le cinéaste, l'actrice avait 14 ans et lui 40 ans.





 




Les + plus lus de la semaine