7 Magazine Réunion, L’actualité people et lifestyle à l’île de la Réunion
Actualité

Il traverse illégalement des frontières pour voir sa petite amie, elle le quitte avant qu'il n'arrive


Miles Routledge n'est pas un inconnu. Ce Britannique, aventurier explorateur, avait été sous le feu de l'actualité, évacué pendant l'offensive des Talibans et la chute de Kaboul, en Afghanistan, en 2021. Aujourd'hui, il fait encore la Une après que sa petite amie ait rompu avec lui alors qu'il avait voyagé illégalement pour la voir.


Par JC Robert - Publié le Lundi 28 Novembre 2022 à 16:31

"Ma copine a rompu avec moi, j'ai besoin de quelques jours les gars."

Triste tournure des événements pour cet aventurier britannique ,connu sous le pseudonyme Twitter @real_lord_mile. Il a annoncé une triste nouvelle à ses 13 000 followers. L'explorateur, qui pour le frisson aime s'envoler pour les pays déchirés par la guerre, raconte qu'il a traversé illégalement plusieurs frontières pour retrouver sa petite amie. Mais à son grand regret, il s'est fait larguer par téléphone avant même d'arriver à destination. 

 


"j'ai traversé plusieurs frontières illégalement"

"Le pire, c'est que pendant ce voyage de dix jours, j'ai traversé plusieurs frontières illégalement. Je me suis aussi tordu la cheville pendant une marche dans les montagnes pour la voir afin qu'elle n'ait pas à venir me voir", a-t-il tweeté.
 

Toutefois, à peine quelques jours après sa rupture, il a remis à jour son compte Twitter. "Je ne suis plus contrarié, ennuyé peut-être mais pas bouleversé", a-t-il déclaré, avant de rajouter "Il y en aura d'autres et je serai un père. L'aventure a fait de moi un homme."
 

Miles a confié qu'il se donnerait trois à six mois avant de commencer à chercher une nouvelle relation. Quoique, la recherche sera, semble-t-il, « assez difficile avec son caractère d'aventurier et ses hobbies en tête ». Pour l'heure, il s'adonne au sport en salle pour s'améliorer physiquement, car il ne veut pas laisser cette affaire le troubler.
 

 Miles, pour rappel, a également voyagé dans d'autres points chauds dangereux du globe, notamment en Ukraine, en pleine guerre, et au Kazakhstan - où il a précédemment déclaré au Daily Star qu'il ne se sentait pas tout à fait en sécurité.