7 Magazine Réunion, L’actualité people et lifestyle à l’île de la Réunion
Actualité

Exécution aux Etats-Unis: annulée 4 heures avant la dose fatale


Il se dit innocent du meurtre dont il est accusé. Julius Jones, un afro-américain, vient d'échapper de très peu à une exécution dans l'état de l'Oklahoma. L'opinion publique s'est largement mobilisée pour éviter cette injection d'un cocktail létal qui lui-même est extrêmement controversé.


Par 7mag.re - Publié le Vendredi 19 Novembre 2021 à 08:53

Ce sont plus de 6 millions de signatures qui ont été récoltées afin de sauver du couloir de la mort Julius Jones. A 41 ans, ce dernier est accusé d'avoir tué un homme blanc en 2002, ce qu'il nie farouchement. Des doutes existent quant à sa culpabilité mais il a été condamné à la peine de mort.

Quatre heure avant l'injection létale, le gouverneur républicain Kevin Stitt, sous pression, a commué la peine à de la détention à perpétuité sans possibilité  de demandes de nouvelles commutations, de grâce ou de remise en liberté conditionnelle jusqu’à la fin de sa vie.
Les millions de signatures, dont celle de Kim Kardashian, ont fait plier les autorités, sauvant in extremis le prisonnier d'une mort particulièrement atroce. En effet le cocktail mortel qui fait débat, déjà utilisé, a provoqué de lentes agonies chez les condamnés. L'Oklahoma a prévu 5 autres exécutions d'ici le mois de mars !