7 Magazine Réunion, L’actualité people et lifestyle à l’île de la Réunion
7 Magazine Réun
Actualité

Encore un mort sur L'Everest


Un alpiniste indien de 46 ans est décédé hier après avoir été évacué du sommet de l'Everest. Ce décès porte à huit le nombre de morts depuis le début de la saison d'ascension en avril.


Par Chloé Grondin - Publié le Mercredi 29 Mai 2024 à 16:26

Photo by Sulav Loktam: https://www.pexels.com/photo/snow-covered-mountain-under-blue-sky-4360488/
Photo by Sulav Loktam: https://www.pexels.com/photo/snow-covered-mountain-under-blue-sky-4360488/
Bashi Lai, l'alpiniste indien, a été secouru la semaine dernière avant de succomber à ses blessures dans un hôpital de Katmandou, a précisé Rakesh Gurung, un responsable du département du Tourisme népalais.

La saison d'ascension de l'Everest, qui s'étend d'avril à début juin, se termine avec un bilan de huit morts, contre dix-huit en 2023. Les autorités népalaises avaient déjà rapporté la mort de deux autres alpinistes, un Kényan et un Népalais, la semaine précédente. De plus, deux alpinistes mongols, portés disparus après avoir atteint le sommet, ont été retrouvés morts.

Malgré ces tragédies, plus de 600 alpinistes, étrangers et népalais, ont atteint le sommet de l'Everest depuis le début de la saison en avril. Le printemps, avec ses températures clémentes et ses vents modérés, attire chaque année des centaines d'alpinistes au Népal, qui abrite huit des plus hauts sommets du monde.

Les sherpas, guides de montagne extrêmement expérimentés, sont souvent les premiers à atteindre le sommet, ouvrant la voie aux autres alpinistes. Malheureusement, ils représentent environ un tiers des décès sur l'Everest chaque année. Tous les décès enregistrés surviennent à des altitudes supérieures à 8 000 mètres, dans ce que l'on appelle la "zone de la mort", où la faible teneur en oxygène accroît considérablement les risques de mal d'altitude et d'hypoxémie (faible taux d'oxygène dans le sang).




Les + plus lus de la semaine