Culture

Ça bouge à La Ravine Saint-Leu!


Lindigo

Ça bouge à La Ravine Saint-Leu!
Cette formation de jeunes musiciens Réunionnais suit le chemin tracé par les grands du maloya traditionnel à la Réunion. Les textes d’Olivier Araste mènent jusqu’aux pays fondateurs de la civilisation créole. Ce groupe, débordant d’énergie est fier de ses origines et de son héritage malgaches. La musique de Lindigo, est en quelque sorte une réelle invitation à honorer les ancêtres qui ont fait La Réunion. A voir, à écouter, chez soi, sur les scènes locales, et pourquoi pas sur celles nationales et internationales.

Ousanousava

Ça bouge à La Ravine Saint-Leu!
Leur musique est un reflet des mutations de la société réunionnaise des années 1980. Avec leur premier album mythique, ils sont parvenus à envouter leur public grâce à des chansons comme «Zamal» ou encore «Grand-mère». Les enfants de la famille Joron, chantant essentiellement du maloya et du séga, ont su prouver qu’ils s’adaptaient à l’évolution culturelle. En 1990, certains musiciens décident de quitter le navire mais le groupe persiste malgré tout et sortira encore de nombreux albums à succès. Depuis maintenant plus de 15 ans, ils chantent l’amour, l’injustice, leur île, La Réunion qui bouge et qui avance.

New York Salsa All Stars avec:

Ça bouge à La Ravine Saint-Leu!
Mercadonégro

Très connu des amateurs de concerts de musique latine, Mercadonégro a accompagné des pointures comme Celia Cruz, ou encore Alfredo de la Fé. Grâce à une parfaite maîtrise de la musique afro-caribéenne, Mercadonégro produit de fabuleux arrangements de cuivre. Un mélange de salsa qui swingue à souhait pour le plus grand enchantement des amateurs de musique latine.

Ça bouge à La Ravine Saint-Leu!
Richie Flores

Totalement habité par sa musique, ce portoricain est très impressionnant sur scène. Dès l’âge de 8 ans, il participe à son premier concert, et à 13 ans se produit avec l’Apollo Sound de Roberto Roena. C’est à 18 ans, qu’il intègre l’orchestre d’Eddie Palmieri dans lequel il jouera pendant plus de 10 ans. Désormais musicien vedette très convoité, il est actuellement en train de préparer son premier album.

Ça bouge à La Ravine Saint-Leu!
Alfredo de la Fé

Né en 1954, Alfredo de la Fé n’a pas seulement apporté le violon à la salsa, il a aussi tout inventé en jouant avec les plus grands. Après quelques années au Conservatoire, Alfredo maîtrise totalement les techniques du violon classique, mais c’est vers la musique cubaine qu’il décide de s’orienter. En 1979, sort son premier album solo «Alfredo». Les tournées et les disques s’enchaînent et c’est en 1996 qu’on lui propose d’intégrer le «Fania All Stars». Aujourd’hui, il continue d’enflammer son public aux quatre coins du monde et demeure le plus grand violoniste de que la musique cubaine ait connu.

Ça bouge à La Ravine Saint-Leu!
Dave Valentin

C’est à l’âge de 18 ans que Dave Valentin s’initie à la flute et commence à étudier le classique. En 1978, il est le premier artiste à signer avec le label GRP et sort son premier disque en solo. Avec une quinzaine d’albums à son actif, Valentin a joué ou enregistré avec de nombreux musiciens comme Tito Puente, ou encore Mongo Santamaria. Musicien méconnu du grand public, Valentin est pourtant dans l’univers de la musique latino-américaine «une grosse pointure». A découvrir…

Ça bouge à La Ravine Saint-Leu!

Mardi 16 Mars 2010
A P
Lu 1433 fois



Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 17 Avril 2019 - 11:13 Retour sur l'exposition "Vies de Femmes"