7 Magazine Réunion, L’actualité people et lifestyle à l’île de la Réunion
Actualité

Atteinte d'un dérèglement hormonal, elle a décidé de vivre avec ses poils


La Britannique de 30 ans a décidé de vivre avec sa pilosité, n'en déplaise à certains. Bethany Burgoyne va même plus loin et affiche ses poils sur Instagram. Atteinte d'une maladie hormonale, la jeune femme est en fait couverte de poils surnuméraires. Elle a choisi de vivre avec et de ne plus s'épiler !


Par 7mag.re - Publié le Mercredi 8 Septembre 2021 à 10:49 | Lu 1574 fois

Capture Instagram Bethany Burgoyne
Capture Instagram Bethany Burgoyne
Les moqueries, Bethany en a connues mais peu importe. Aujourd'hui la Britannique assume ses poils sur le visage, les aisselles, le ventre ou les jambes. Sa pilosité est impressionnante est due à une maladie appelée le syndrome des ovaires polykystiques. Ce dérèglement hormonal affecterait environ une femme sur dix dans le monde.

Depuis 3 ans la jeune femme a jeté cire et rasoir et vit en harmonie avec ses poils. Elle a même crée un groupe de soutien appelé  " Nous nous caressons les poils pour nous sentir bien " pour toutes celles qui comme elle veulent assumer leur pilosité au naturel.

Bethany dans le Mirror affirme ainsi que la société l'a poussée dans un premier temps à s'épiler. Puis elle a décidé que ces normes de beauté étaient " toxiques " et dans un premier temps a laissé ses poils pousser sur ses jambes et aisselles. Cela fait trois ans maintenant qu'elle vit au naturel ayant également abandonné les épilations du ventre et du menton. La prochaine étape assumée sera la barbe !

Aujourd'hui elle prône le bien-être par le touché de poils, elle explique : " Je me sentais tranquille pour faire cela sans avoir le jugement des autres. Plus je regardais et touchais les poils de mon visage et de mon cou, plus je réalisais qu’ils étaient une partie magnifique de moi et que je pouvais me sentir bien et fière de mon apparence. Quand les gens posent des questions sur ma barbe, ce sont souvent des remarques taquines disant que je suis un homme, que j’ai besoin d’une épilation ou que je suis en train de passer de femme à homme ".

Très pragmatique elle affirme que " les femmes devraient arrêter de  gaspiller leur argent dans des épilations laser, alors qu’il y a des choses bien plus importantes dans la vie. ". A chacune de voir...