7 Magazine Réunion, L’actualité people et lifestyle à l’île de la Réunion
Actualité

A 10 ans, il tue sa mère pour lui avoir refusé l'achat d'un casque virtuel


C'est une histoire à glacer le sang qui nous vient des Etats-Unis. Un enfant de 10 ans, habitant à Milwaukee (Wisconsin), est accusé d’avoir tué sa mère avec une arme à feu. La raison ? Selon les sources proches du dossier, il était en colère contre elle parce qu’elle l’avait réveillé tôt et refusait qu’il achète un casque de réalité virtuelle.


Par LS - Publié le Mardi 6 Décembre 2022 à 15:47

Un profil psychologique très inquiétant

Comme le rapportent plusieurs médias américains, les faits se sont produits au domicile de la mère, Quiana Mann, 44 ans. Le garçon de 10 ans venait de se réveiller et n’était pas ravi à l’idée de sortir du lit. De plus, il insistait pour que sa mère lui achète un casque VR Oculus. Cette dernière aurait refusé.

Plusieurs témoignages ont été par la suite rapportés par les médias, dressant un profil psychologique de l'enfant très inquiétant. Dans un premier temps, l’enfant accusé de meurtre a commencé par raconter aux enquêteurs qu’il s’agissait d’un accident. Il aurait fait tourner l’arme autour de son doigt comme un cow-boy hollywoodien lorsque le coup est parti. 

Le lendemain sa grande sœur âgée de 26 ans, a rappelé les enquêteurs pour leur livrer une toute autre version.
La jeune femme, qui selon ses dires, dormait au moment des faits, leur a raconté que son frère avait toujours eu des problèmes de gestion de sa colère. Il entendrait les voix de cinq personnages fictifs différents. 

De plus, suite au diagnostic d’un thérapeute, sa mère avait placé des caméras de surveillance dans la maison pour suivre ses faits et gestes, qui ont été cependant déconnectées deux semaines avant le meurtre. La sœur aînée raconte  que quelques minutes après la mort de sa mère, son frère s’est connecté au compte Amazon de la défunte et a commandé un casque de réalité virtuelle (VR) de la marque Oculus.

Le jeune garçon a finalement changé sa version des faits, confessant avoir voulu tirer dans le mur pour faire peur à sa mère. Il a admis qu’il avait récupéré l’arme la veille au soir dans le coffre de la maison. Accusé de meurtre au premier degré par imprudence, il a écopé d’une caution de 50 000 dollars et encourt jusqu’à 60 ans de prison.