7 Magazine Réunion, L’actualité people et lifestyle à l’île de la Réunion
7 Magazine Réun
Actualité

Un "arnacoeur" français de Tinder devant la justice


Une nouvelle histoire "d'arnacoeur" sur Tinder, mais à la française cette fois. Aurélien A. a utilisé de multiples identités pour séduire des femmes sur des sites de rencontres et escroquer de l'argent, faisant l'objet de multiples accusations et procédures judiciaires en Belgique et en France.


Par Chloé Grondin - Publié le Jeudi 21 Septembre 2023 à 07:43

Photo d'illustration
Photo d'illustration
De l'imagination et des identités, il n'en manquait:  Charles-Robert Kabla Schneider, Charles-Edouard, James Jacob Kempinski, de son vrai nom Aurélien A a comparu devant le tribunal correctionnel de Paris, accusé de "vol" et "escroquerie" commis le 19 juillet dernier.

L'escroc aurait utilisé diverses identités pour séduire des femmes sur des sites de rencontres, notamment Tinder. Il prétendait être un riche héritier, un avocat new-yorkais diplômé de Harvard, et le propriétaire d'une entreprise fictive nommée "Schneider & Co". Il a créé un profil en ligne qui montrait une vie de luxe, avec des photos de New York, d'un avion, d'un voilier, et d'autres éléments de la vie aisée. Il a également partagé des vidéos où il prétendait être un musicien et citait des phrases philosophiques sur la renaissance.

Qui est-il réeelement ? Aurélien A., un homme de 32 ans originaire d'Armentières, dans le Nord de la France. Il a été arrêté le 21 août 2023 dans un appartement à Paris et est accusé d'avoir escroqué plusieurs femmes en leur promettant l'amour éternel tout en leur extorquant de l'argent.

Parmi ses victimes, une femme d'affaires nommée Mary a témoigné en audience. Elle avait rencontré James Kempinski (alias Aurélien A.) à Bruxelles au printemps 2023 et avait vécu une relation amoureuse avec lui. Cependant, James a soudainement disparu lors d'un voyage à Paris en juillet 2023, emportant sa carte bancaire. Mary a découvert la véritable identité d'Aurélien A. sur Internet, ainsi que d'autres femmes qui avaient également été trompées par lui.

L'homme n'en était pas à son coup d'essai. Il avait déjà été arrêté en 2019 près de Cannes et en février 2023 en Belgique pour des accusations d'escroquerie. Il avait été libéré sous conditions en avril 2023, avec l'obligation de régulariser sa situation, de suivre une thérapie, de ne plus utiliser de fausse identité et de suivre une formation professionnelle. Manifestement cela n'a pas suffit !
 




Les + plus lus de la semaine