7 Magazine Réunion, L’actualité people et lifestyle à l’île de la Réunion
Actualité

Tribune libre
Faouzia Vitry s'adresse à Manuel Valls



- Publié le Mercredi 10 Juin 2015 à 19:56

Tribune libre<br>Faouzia Vitry s'adresse à Manuel Valls
La Valls des promesses
La Réunion accueille, enfin, son premier Ministre, il faut dire qu’entre les matchs de foot et de tennis, Manuel Valls a un emploi du temps plus que chargé, et il fut donc difficile de trouver du temps pour se préoccuper de notre île et de ses 35 % de chômage.
 
Nous avons eu de nombreuses visites ministérielles, les dernières s’étaient toutes concentrées avant les municipales, mais il ne fallait pas y voir un coup de pouce politique du gouvernement. Cependant, depuis les défaites massives et successives du PS à La Réunion et en métropole, les ministres se sont fait plus rares…
 
En tout état de cause, voici Manuel Valls arrivant dans son avion blanc pour promettre et toujours promettre des lendemains chantants. En observant la presse de ces derniers jours, nous avons constaté soit de la colère, du dépit, ou des professionnels attendant encore un miracle: que les socialistes soient dans la parole vraie et de l’action véritable.
 
Nous serons tous déçus mais pas surpris de cette visite. Comment pourrait-il en être autrement? Nos députés socialistes ne proposent aucun changement, aucune réforme économique, aucune réforme de fond. Ils restent dans l’anecdotique, comme hier où Monique Orphé s’est fendue d’un courrier dans la presse pour dénoncer le logo régional apposé à coté de celui sur l’Europe sur une publicité pour le rhum local. Apparemment dénoncer le soutien au rhum réunionnais de l’Europe et de Région serait le premier problème de notre île?!? Nos députés sont dans le compassionnel, le buzz permanent. Nous attendions du courage politique et nous n’avons que de la couardise et de l’affichage. Les parlementaires, les politiciens socialistes traitent seulement des dérapages, ou tentent de construire des polémiques stériles pour exister alors que l’île crève sous le poids du chômage et de l’atonie économique. Nos parlementaires ne prennent absolument pas leur travail au sérieux, il n’y aucune proposition économique réelle. La crise requin: rien! La fiscalité de l’île: rien! La continuité territoriale: rien! Les petites retraites : rien ! Les réformes du marché du travail: rien!
 
Vous savez quels sujets ont été portés ces derniers mois  par nos parlementaires PS à Paris? Les enfants de la Creuse, la création d’une nouvelle taxe sur les alcools pour réduire sa consommation, un calendrier des jours fériés… Après on s’étonnera que nos ministres et notre Premier Ministre viennent en dilettante sans propositions concrètes; mais le pourraient-ils avec élus locaux pareils?
 
Je suis sidérée de voir comment toute notre société est cadenassée. En lisant la presse, nous lisons le cahier des doléances de toute une île. Cette liste du Père Noël démontre surtout une incapacité de notre société à se renouveler par elle-même. Les pouvoirs publics nous ont tellement infantilisés, que nous sommes obligés d’attendre le premier ministre pour pouvoir espérer dans l’avenir.
 
La Droite Sociale n’aura qu’une demande: libérez les énergies, laissez les entreprises réunionnaises se développer dans leur zone d’influence, laissez La Réunion investir et s’ouvrir à son marché local en les laissant s’adapter en terme de normes fiscales et sociales.
 
L’Etat, avant d’engager de nouvelles promesses, doit tenir celles déjà faites ces derniers mois par tous les ministres et autres représentants PS: baisse du chômage, revalorisation des petites retraites et suppression de la baisse des dotations de l’Etat votées par nos députés socialistes (-30 millions d’euros pour 2015). L’Etat devrait également rembourser les fonds non-compensés du RSA du Conseil Départemental (750 millions d’euros).
 
Les querelles partisanes doivent cesser, la démagogie politique doit être remplacée par l’honnêteté et l’efficacité. Comment peut-on aujourd’hui faire confiance à Monique Orphé qui, par exemple, demande et dénonce les institutions locales quand elles n’embauchent pas assez de contrats aidés, et dès que ces institutions font un effort sans précédent et sur leur fond propre, dénoncer une hausse des embauches et crier au clientélisme? Est ce sérieux? Est-ce être responsable? Est-ce travailler pour La Réunion que d’être aussi caricatural? Nous ne le pensons pas et cela discrédite l’action politique.
 
Manuel Valls en tant que chef du gouvernement, vous devez rembourser les sommes avancées par les Réunionnais, augmenter la Ligne Budgétaire Unique de façon à produire annuellement les 5 000 logements sociaux nécessaires et à réhabiliter les logements sociaux frisant l’indignité, mettre en place une zone franche globale pour toutes les activités sur l’ensemble de l’île, prendre la mesure des chantiers de transitions énergétiques, valoriser et investir massivement dans les entreprises portant les industries de demain,. Dans le cas contraire c’est juste un voyage d’agrément, qui sera certainement moins passionnant qu’un Juventus-Barça!

Faouzia Vitry
Porte-parole de la Droite Sociale (DS)
Conseillère Municipale de l’opposition de Saint-Denis