7 Magazine Réunion, L’actualité people et lifestyle à l’île de la Réunion
Portraits Créoles

Stacy Amourdom Mariaye, la future prof d'Espagnol au caractère de feu


Si un drame a forgé son caractère de feu, Stacy Amourdom Mariaye aujourd'hui tient à aller de l'avant. Partir au Mexique, devenir professeure d'Espagnol sont autant de projets qui la font avancer. La ravissante brune tient à livrer un message d'espoir à toutes celles, qui comme sa maman, ont dû élever seules des enfants ou aux jeunes qui perdent un parent.

Photos: YKS YAKUSA - Studio974


Par Chloé Grondin - Publié le Lundi 11 Juillet 2022 à 18:04

Actuellement en deuxième année de Master Espagnol, la ravissante malbaraise souhaiterait devenir professeure d’Espagnol. Fan de la langue de Cervantès, tombée sous le charme du pays lors d'un voyage scolaire, elle a déjà vécu un an en Espagne et se verrait bien partir au Mexique. En riant elle confesse également : " Et toutes mes professeures étaient bien habillées, bien pomponnées je m’imaginais déjà plus tard comme elles ! ". Un petit secret? " J’écoute de la musique latino, je regarde des films et séries espagnols, tout mon quotidien tourne autour de l’Espagnol. Je me suis même donnée le nom de  Fernandez sur les réseaux ! ".

La perte de son père alors qu'elle n'a que 13 ans
Derrière ce ravissant sourire se cache un drame. Stacy livre sa douloureuse histoire : " J’ai subitement perdu mon père à l’âge de 13 ans. Ma mère s’est retrouvée toute seule à s’occuper de ma sœur et moi. Moment terrible surtout quand une petite fille a l’habitude de passer des moments heureux avec son père ! Rien que de le dire ça me fait quelque chose. Car on n’oublie jamais ses parents  ! Mais cette tragédie c’est ce qui fait ma force aujourd’hui. Je veux qu’il puisse être fier de ses filles, de moi. Un énorme merci à ma mère qui, jusqu’aujourd’hui joue le rôle de père et mère à la fois. Grâce à elle, et aux valeurs qu’elle nous a transmises, ma sœur et moi sommes aujourd’hui deux jeunes femmes ambitieuses et indépendantes prêtes à aller de l’avant ".
 

Stacy, la bonne vivante au caractère bien trempé devient plus sérieuse et tient à témoigner encore : " Grosse pensée pour toutes ces femmes célibataires qui doivent se battre pour élever et faire grandir leur enfant toutes seules ! Et pour tous ces jeunes qui doivent grandir avec l’absence d’un parent j’aimerais dire que malgré les difficultés de la vie, il faut se relever et aller de l’avant car un avenir meilleur nous attend. Aimez la vie et entourez-vous de ceux qui vous sont chers car on peut tout perdre à tout moment et surtout réalisez vos rêves ! Soyez vous-même «et oublie pas oussa nous sort’», surtout laissez de bons souvenirs dans le coeur des gens ".

 

Et la belle ne se laisse effectivement pas abattre. Outre son projet du Mexique, elle se bouge. Boursière, elle fait tout pour s'en sortir et est dans son temps libre animatrice centre de loisirs et ce depuis plus de 3 ans. Elle le dit : " Ce métier me permet de rester dynamique et de me familiariser avec les jeunes de 9-17ans...ce qui est un plus pour mon futur métier de prof. Enfin, je suis aussi baby-sitter, je m’occupe également des tous petits. Mon âme d’enfant ressort très souvent ".

" do fé i fé pa per a moin vu que mina déjà un tempérament de feu "
Impossible de la quitter sans évoquer sa grande passion : la cuisine. Elle confesse : " Il ne se passe pas un jour où je ne cuisine pas à la maison! C’est à 10 ans que j’ai appris à faire mon carry poulet, merci maman! Quand je cuisine je le fais avec amour ! Même si je suis épuisée et que je sors des cours, je me mets à cuisiner. Je reçois beaucoup de compliments sur ma cuisine,famille et amis, et je cuisine même au feu de bois lors des pique niques ! ". Le mot de la fin  " do fé i fé pa per a moin vu que mina déjà un tempérament de feu ". Stacy est actuellement en train de rédiger un mémoire portant sur la gastronomie créole de la Réunion.. que promis, elle viendra nous faire découvrir.