7 Magazine Réunion, L’actualité people et lifestyle à l’île de la Réunion
7 Magazine Réun
Actualité

Scandales autour des épices indiennes sur fond de pesticides et salmonelle


Les autorités sanitaires internationales s'inquiètent. Les épices en provenance d'Inde, un marché colossal évalué à environ 4 milliards de dollars par an selon le ministère indien du Commerce et de l'Industrie, sont actuellement au centre d'une controverse mondiale. Les autorités sanitaires de plusieurs pays, tels que les États-Unis, l'Australie, et ceux de l'Union européenne, multiplient les tests pour évaluer la sécurité de ces produits. Cette vigilance accrue fait suite à la découverte de substances potentiellement dangereuses, comme un pesticide cancérigène et des bactéries pathogènes.


Par Chloé Grondin - Publié le Jeudi 23 Mai 2024 à 10:36

Comme le rapporte la BBC, dans le viseur des autorités l'oxyde d’éthylène, un pesticide peu recommandable. A tel point que Singapour et Hong Kong ont récemment retiré plusieurs épices indiennes de leurs rayons en raison de la présence suspectée d'oxyde d’éthylène, un pesticide classé cancérogène. Les entreprises impliquées, notamment MDH et Everest, sont des leaders du marché des épices. Cette substance chimique a été associée à divers types de cancers, y compris des lymphomes et des cancers de l'estomac, selon les rapports relayés par Reuters.

Aux États-Unis, la Food and Drug Administration (FDA) mène également des enquêtes sur ces produits. L'utilisation de l'oxyde d’éthylène est interdite dans l'Union européenne depuis 1991 pour les usages alimentaires. En 2020, ce pesticide avait déjà été détecté dans des graines de sésame importées d'Inde et vendues en France.


Outre les pesticides, les autorités américaines ont aussi découvert des traces de salmonelle dans des épices importées d'Inde. Depuis 2021, environ 14,5 % des exportations de l'entreprise MDH vers les États-Unis ont été bloquées en raison de contaminations bactériennes. Reuters rapporte que, sur 65 cargaisons testées entre octobre et mai derniers, 13 ont échoué aux tests sanitaires. 
 

Les répercussions économiques pour l'Inde pourraient être catastrophiques. En effet ce pays est un acteur majeur du commerce mondial des épices, exportant plus de 200 variétés vers environ 180 pays. Les scandales actuels pourraient avoir des conséquences économiques significatives. Selon le think tank indien Global Trade Research Initiative, jusqu'à 50 % des exportations indiennes d'épices pourraient être menacées en fonction des réglementations que les pays importateurs décideront de mettre en place.

Les autorités indiennes prennent très au sérieux cette potentielle menace sur leurs exportations et ont décidé d'agir.
Le ministère de la Santé indien assure que le pays applique des normes de résidus de pesticides parmi les plus strictes au monde. Les exportateurs indiens défendent la qualité de leurs produits, affirmant que leurs épices sont sûres pour la consommation.
 




Les + plus lus de la semaine