7 Magazine Réunion, L’actualité people et lifestyle à l’île de la Réunion
Portraits Créoles

Plus de 50 kilos perdus en 6 mois, Amandine Billaud raconte sa sleeve


C'est un témoignage responsable et courageux que livre la pétillante Amandine Billaud. L'histoire d'une ex obèse qui a fait le pari de la sleeve et a perdu plus de 50 kilos en 6 mois . Un choix qu'elle assume, en dépit de certaines critiques. Si elle ne le regrette pas aujourd'hui elle confesse que cela n'a pas été facile. Un très beau portrait Studio974.

Photos : YKS YAKUSA - Studio974


Par Chloé Grondin - Publié le Mardi 24 Août 2021 à 11:09

Photos : YKS YAKUSA - Studio974
Photos : YKS YAKUSA - Studio974
Des yeux verts , des tatouages colorés et des piercings... Amandine Billaud, la Saint-andréenne fan de manga, aujourd'hui affiche un grand sourire, ce qui n'a pas toujours été le cas. Cette aide- soignante passionnée par son métier a choisi de nous livrer son histoire. Un combat contre les kilos qu'elle a résolu en passant par la main des chirurgiens. Amandine ne s'habille plus en 48 aujourd'hui mais tout n'est pas si simple. Elle se livre...

La phrase assassine d'un nutritionniste : " Vous êtes obèse ma pauvre  ! "
Son combat contre les kilos date de son enfance, un passé pas si lointain comme elle le souligne. Ses problèmes de poids remontent à son enfance. Elle se souvient : " J’ai toujours eu des problèmes liés à mon poids depuis l’enfance. J'ai du commencer les régimes lorsque j’étais en CE1, je m'en souviens comme si c’était hier ". Elle évoque un cruel souvenir, la phrase assassine d'un nutritionniste lui disant :   " vous êtes obèse ma pauvre ! ". 

La petite Amandine de son côté ne comprend pas que sa santé peut être en jeu avec ses kilos qui ne veulent pas la quitter. Pour elle son enfance n'est que privations alimentaires comme la glace, les bonbons.
Avec humour elle revient sur son régime alimentaire: " Ce n’était que de la viande blanche sans aucune saveur ni épices et légumes à volonté. Merci le nutritionniste ! ". Elle tient à dédouaner ses parents qui ont toujours voulu faire au mieux et ont suivi les conseils des spécialistes. En dépit de tous ses efforts, elle ne parviendra jamais à perdre du poids.

Perdre des kilos et reprendre le double
Elle cite son parcours du combattant et l'incroyable liste de ce qu'elle a pu tenter  : " J’enchainais régime sur régime : le régime Dukan, les régimes protéinés, l’acupuncture avec des piqures dans les cuisses et le ventre, la diminution des calories et le sport intensif, Herbalife, une thérapie dans le but d’une réduction d’aliments et j’en passe ! Tout ça pour perdre un peu et reprendre le double et avec les années ça ne faisait que s'aggraver".

 



Amandine se bat contre ses kilos mais doit aussi composer avec le regard des autres qui est une source également de souffrance. Elle témoigne: " J’ai été jusqu’à la fac, le souffre-douleur de certains. Je m’étais forgée pendant des années une carapace qui m’avait rendue méchante envers les gens et très négative. Je devenais paradoxalement nocive pour moi-même ".

Un suivi médical et psychologique pendant plus de 6 mois avant l'opération
C'est par le biais d'une cousine que la solution va venir. Cette dernière venait de faire une sleeve, une opération lourde qui consiste à couper les 2/3 de l'estomac. Les résultats étaient impressionnants. Tout de suite Amandine réalise que cette solution n'est pas sans risque mais elle veut la tenter. Commence pour elle un long parcours avec des spécialistes... Après un suivi médical et psychologique, pendant plus de 6 mois, elle obtiendra le feu vert pour cette opération. Elle se souvient de sa réaction alors : "  J’étais tellement contente ce jour-là, je me suis dit enfin je vais pouvoir vivre une vie  normale. Adieu mes 120 kilos ". 

L’opération va très bien se dérouler. Elle résume : " C’est après que le vrai travail commence. Il faut suivre à la lettre toutes les recommandations du médecin pour que cela fonctionne pour éviter les répercussions sur la santé  du patient ".

Le premier mois la jeune opérée est en phase alimentaire mixée, puis le deuxième mois en phase alimentaire hachée. Tout se passera bien. Des contraintes elle en aura, comme l'exemple qu'elle cite: " il fallait juste manger toutes les deux heures car je ne pouvais pas manger plus que l'équivalent d’un pot de yaourt en une fois ".

Arrive le troisième mois vers une alimentation normale. Cela sera pour elle la phase la plus dure car l’estomac n’accepte pas tous les aliments. La sanction est alors implacable " quand mon estomac n’en voulait pas cela me faisait vomir. Pendant cette phase de test je vomissais tous les jours car je ne savais pas ce que mon estomac acceptait, ni la quantité que je devais manger. Puis je me suis mise à écouter mon corps comme disait le doc et l’acceptation des aliments se fait au fil du temps ". 
Elle se souvient pendant ces différentes phases avoir été très fatiguée, en manque de fer, de vitamines et avoir eu des étourdissements à en tomber par terre.
Amandine perd aussi énormément de cheveux, ses ongles se cassent pour rien, sa peau est sèche. Elle est en totale carence de fer et de vitamines. La solution viendra des compléments alimentaires pour pouvoir gérer tous ses manques.
Elle persévère et au bout du deuxième mois reprend le sport. Amandine confesse: " J’ai très vite vu les résultats par rapport à mes habitudes et ai perdu beaucoup de kilos. Cette phase de perte de poids s’est fait très vite. Il était difficile pour moi de le réaliser. que mon corps se métamorphosait aussi vite. J’allais toujours dans les magasins grande taille demander une taille 48 ".

La difficile acceptation de cette nouvelle image
Paradoxalement la jeune femme aura du mal à accepter sa nouvelle image car la perte de poids a été extrêmement rapide. Elle se voit toujours obèse. Aujourd'hui elle est en train d'apprivoiser ce nouveau corps, et son passage au Studio974 en est la plus belle preuve.
Elle tient à conclure: " Certains disent que j’ai choisi la solution de facilité en faisant cette opération mais cette opération n’est pas anodine. Elle est rude et demande une force psychologique. Mais je ne regrette pas de l’avoir faite !  J’ai pu réussir surtout grâce au soutien de mes parents , grâce ma famille et certains amis qui ont su être présents pour moi et je les remercie aujourd’hui pour tout ". 52kilos perdus en 6mois, c'est  ce que sa balance affiche aujourd'hui.