7 Magazine Réunion, L’actualité people et lifestyle à l’île de la Réunion
Portraits Créoles

Noëlly Hoarau, l'esthéticienne passionnée de gymnastique


Un petit gabarit et une énergie incroyable. Noëlly Hoarau, la passionnée de gymnastique, est venue se raconter au Studio974. Un tourbillon de bonne humeur qui n'a pas la langue dans sa poche.

Photos : YKS YAKUSA - Studio974


Par Chloé Grondin - Publié le Mercredi 6 Avril 2022 à 09:52

Ses journées sont bien remplies entre son poste d'assistante commerciale chez Canal + et son entreprise d'esthéticienne à domicile. Mais le portrait de Noëlly ne serait pas complet sans évoquer sa passion, la gymnastique qu'elle a commencé à l'âge de 6 ans. Ce petit gabarit d'1m53, avoue : " J'adore les compétitions. Malheureusement, j'ai dû arrêter la gymnastique au cours de mon adolescence, j'ai repris l'entraînement en 2014 au club de Saint André. Et puis de nouveau par rapport à mon boulot de l'époque j'ai arrêté. En 2021 j'ai repris l'entraînement là où tout a commencé au club de Saint Denis. Je ne peux pas me passer de ma passion, c'est plus fort que moi, peu importe mon âge, j’aime m'entrainer en me mettant constamment des objectifs et des défis ". 

Ses formes, elle les assume et confie: " J’aime m’habiller en robe ou jupe et courtes car étant petite et ayant le visage rond, cela ne m’avantage pas forcément sinon. Cela m’arrive quand même de mettre des robes longues et des jeans plutôt skinny, car j’aime être à l’aise dans mes vêtements. J’aime beaucoup les talons. Je me maquille toujours avec un effet naturel (mascara, liner, crayon noir) ". Et attention avec la nourriture, elle ne plaisante pas : " J’aime beaucoup la nourriture, si j’ai faim et que je n’ai pas mangé il ne faut pas venir m’embêter ! ".
 


L'esthétique est sa deuxième passion, pour celle qui a commencé par l'onglerie. Avant de nous raconter son parcours peu ordinaire elle nous fait une révélation étonnante : " C'est une satisfaction d'arracher les poils, dit comme cela on va me prendre pour une dingue! C'est la joie de faire plaisir à sa clientèle, de satisfaire chaque demande particulière ". 

Noëlly a quitté le cocon familial à l'âge de 18 ans, partie en Métropole. Contre toute attente, elle va décrocher son bac mais sans avoir  anticipé ses études supérieures. Sans plan, elle va travailler sur une plateforme téléphonique… Des CDD à droite et à gauche vont s'enchainer lors que couve en elle une réelle envie de se poser et de se construire.

Elle souvient : " En 2019, j'ai décidé de me lancer avec la peur au ventre dans une reconversion professionnelle dans l’esthétique, en CAP Esthétique en alternance malgré mon âge. J'ai travaillé un mois dans un institut mais la malchance a continué à s'acharner. La gérante a décidé d’interrompre mon contrat car je lui coûtais trop cher. Je suis rentrée donc « o péi », auprès de ma famille, et ai décidé de faire appel à Pôle Emploi. Ils m'ont dit qu’ils ne pouvaient rien pour moi. J'ai travaillé chez Nocibé pour les Fêtes mais avec mes petits, les horaires ne me convenaient pas. J'ai fini par lâcher l’affaire, ai arrêté de chercher un organisme pour financer la formation, et l'ai fait moi-même ! Les études d’esthétique ne sont pas données mais ce projet me tenait tellement à cœur que personne ne pouvait m’empêcher de réaliser mon souhait ". Aujourd'hui elle se déplace au domicile de ses clientes et fourmille d'autres idées et projets.

Noëlly est fière du chemin parcouru, et elle tient à le dire : " Je n’abandonne et n’abandonnerai jamais. Je suis compétitrice dans l’âme il ne faut pas l'oublier, je fais tout pour gagner! "