7 Magazine Réunion, L’actualité people et lifestyle à l’île de la Réunion
Actualité

Mort d'Elisa Pilarski: l'étau se resserrait autour de son chien...


Mi-novembre un terrible fait divers secouait la France, et plus particulièrement les opposants de la chasse à courre. Une jeune femme de 29 ans, enceinte de 6 mois, trouvait la mort dans la forêt de Retz dans l'Aisne. Ce jour là une vénerie se tenait non loin de l'endroit où la future maman promenait son chien Curtis.


Par Chloé Grondin - Publié le Mardi 10 Mars 2020 à 14:44 | Lu 5769 fois

Image d'illustration par Christels de Pixabay
Image d'illustration par Christels de Pixabay
La culpabilité des 62 chiens de l'équipage de chasse à courre tenue dans la forêt de Retz, le jour de la mort d'Elisa Pilarski semble de plus en plus improbable. Aucun des chiens après examens ne portait de traces de morsures. Et de nouvelles révélations sur le drame épouvantable, qui a coûté la vie à la jeune femme et à son bébé de 6 mois, pointent du doigt Curtis le chien du couple.Ce chien pourrait être dangereux, son pedigree ne plaide pas en sa faveur...

Vincent Gérard, le directeur et rédacteur en chef d’Oise Hebdo et de L’Axonais vient de faire des révélations au micro de RMC :  « En fait, Curtis est un chien qui n’existe pas. Lorsque sa compagne ( ndlr: Il évoque Christophe Ellil, le propriétaire de Curtis ) est mordue, il ne peut pas dire qu’elle a été mordue par quel chien car ce dernier n’existe pas, il n’a pas de papier, n’est pas inscrit au Livre des Origines Français, le LOF. Il serait issu d’une portée de cinq chiots, sa mère s’appellerait Black Bitch et son père Vin Diesel ».

Autre mauvais point pour le chien du couple, après le drame, Curtis avait mordu une bénévole du refuge qui l'abritait. Son maître avait expliqué que le stress post traumatique de son chien avait engendré cette morsure.

Le maître du chien, Christophe Ellil serait donc soupçonné d'avoir voulu écarter son chien du drame. Mais il aurait également participé à des concours de chiens mordants au Pays-Bas. Black Bitch, la maman de Curtis, aurait elle aussi été présente lors de ces concours qui comportent des exercices de sauts, d'obéissance mais aussi de mordant… Curtis ne serait donc pas l'animal si paisible que son maître avait décrit juste après la mort de sa compagne.

Les résultats de l'enquête ADN faite sur tous les chiens présents dans la forêt seront connus avant l'été.