7 Magazine Réunion, L’actualité people et lifestyle à l’île de la Réunion
Portraits Créoles

Maxine Schmidlin, l'Allemande tombée amoureuse de La Réunion


A 20 ans, Maxine Schmidlin d'origine franco-allemande est étudiante en L2 AES. Née à Francfort-sur-le Main, elle a grandi à Hambourg, en Allemagne.Après son Bac en 2019, elle a décidé de déménager à la Réunion pour tenter une nouvelle aventure loin de sa zone de confort et de tout ce qu'elle connaissait jusqu’à la. La suite ? Elle a choisi de le raconter à 7Mag.re...

Photos : Studio974 - YKS YAKUSA


Par Chloé Grondin - Publié le Jeudi 10 Mars 2022 à 14:30

Dès son arrivée dans notre île, Maxine va faire des rencontres, dans son univers. Ses projets artistiques, nourris de ses rencontres vont alors pouvoir éclore comme elle le détaille: " J’ai eu la chance de rencontrer très vite des personnes très talentueuses : des chanteurs, des photographes, des vidéastes, des créateurs, des mannequins …
Je suis tombée amoureuse de leur passion et de leur créativité et cela m’a beaucoup inspirée à me lancer dans mes propres projets artistiques
".

Apprendre en faisant
En 2020 j’ai donc décidé d’ouvrir mon propre label musique, MOLOKOYmusic, afin de pouvoir éditer la musique des deux artistes $ky et So$a. J'ai pu ainsi expérimenter le domaine du marketing, du merchandising, de la communication, de la gestion et surtout de  la production audio-visuelle. Je n’avais absolument aucune expérience auparavant dans ces domaines-là, mais j’ai voulu apprendre en faisant. Ce n’était pas évident au début, sachant que je ne suis pas originaire de la Réunion, je n’avais pas de contacts en me lançant. Pas évident certes, mais finalement grâce à la superbe petite équipe que nous avions formée, nous avons abouti à des résultats dont on peut être fiers.

En 2021 j’ai ensuite décidé de me lancer dans le mannequinat et de réaliser mes propres projets artistiques, en dehors de la musique. J’ai travaillé sur des projets avec le mannequin Madyson Preto et le vidéaste Florian Cioffi, deux amis qui ont beaucoup de créativité, de passion et de savoir-faire. Ensemble nous avons réalisé un court-métrage inspiré du classique « Thelma et Louise » et d’autres projets qui nous tenaient à cœur. C’est à partir de là que j’ai commencé à avoir plus de jobs en tant que mannequin et que j’ai pu collaborer sur d’autres réalisations.

Maxine a osé, Maxine s'est lancée et aujourd'hui forte de cette expérience, du haut de ses 20 ans elle affirme très philosophe : " Il n’y a pas de bon moment pour commencer, il faut tout simplement se lancer. C’est sûr qu’au début c’est dur et que les résultats ne sont pas ceux auxquels on s’attendait. Le but n’est pas de réussir du jour au lendemain, mais de progresser de jour en jour ".