Beautés Créoles

Mariame M'Bengue, surmonter le manque et la disparition de son père

D'origine sénégalaise, Mariame M'Bengue qui aujourd'hui déborde de joie de vivre, a accepté de se confier... Un parcours difficile marqué par l'absence de son père puis sa disparition, une souffrance qu'elle a su apprivoiser.

Photos: YKS YAKUSA @studio974


Née en France, d'origine sénégalaise, Mariame est la troisième d'une famille de 4 enfants. Elle a grandi en Métropole entre deux cultures, un grand enrichissement selon elle. Elle témoigne: " j'ai grandi en métropole, deux sons de cloche dans mon éducation et la société où je vivais j' ai tiré en grandissant partie de cet enrichissement. C'est indéniablement une facilité, je sais m'adapter et apprécier les différences". Son rêve petite était d'être actrice de théâtre, d'ailleurs elle le garde en tête ce beau rêve !

Son histoire, Mariame nous la livre: " J'ai rencontré beaucoup d'obstacle dans ma vie comme le départ de mon père quand j'avais 7 ans, et son décès il y a quatre ans. J'aurais voulu le connaitre et avoir des réponses mais cela n'est plus possible. Cela a été très dur pour moi de l'accepter, et j'ai du mal à remonter la pente.
 J'ignorais à quel point j'étais" incomplète". Il m'a fallu cette épreuve pour en prendre conscience, et savoir qui j'étais vraiment et ce je voulais. J'ai appris par cette souffrance à m'accepter telle que je suis avec mes faiblesses.


" Je me suis demandée pourquoi, après tant d'année de séparation, sa disparition pouvait encore me faire autant de mal ? "

Toutes mes épreuves ont fait ma force. J'ai été tellement chamboulée que j'ai fait une dépression, je me suis demandée pourquoi après tant d'année de séparation sa disparition pouvait encore me faire autant de mal ? Je crois qu'avec son départ une partie de moi est morte, et jamais plus je n'aurai de réponses. Ce que j'aurais dû apprendre sur que la partie masculine en moi ne me sera jamais livrée ".


"Aujourd'hui j'aime la vie"

Rayonnante, Mariame avoue aimer la vie aujourd'hui.  Elle se confie encore : " j'ai gardé mon âme d'enfant que j'accepte, j'aime rire m'amuser, les dessins animés, que je regarde avec plaisir avec ma fille qui est aussi mon plus grand bonheur.
J'aime être le seule maîtresse à bord de mon navire, la liberté de mes choses sans faire attention au jugement des autres et je m'efforce de ne pas juger non plus
"... Originale, elle aime coudre, écrire, et surtout danser.

" Je n'ai pas vraiment de limites, les principes ça empêche l'imagination, d'être soi-même. J'aime les occasions, les opportunités, comme ce shooting...".


Retrouvez toutes les photos sur notre Flickr

Mariame M'BENGUE

Jeudi 5 Septembre 2019
Chloé Grondin
Lu 1132 fois



Dans la même rubrique :
< >