7 Magazine Réunion, L’actualité people et lifestyle à l’île de la Réunion
Portraits Créoles

Maïline Duarte Mauricio : un terrible combat contre la boulimie et l'anorexie


C'est avec beaucoup de courage que Maïline a choisi de témoigner sur un terrible combat qu'elle mène... Une guerre aux kilos devenue peu à peu obsessionnelle jusqu'à la chute dans l'anorexie alors que ses démons de la boulimie sont toujours présents. Une jeune femme qui veut s'en sortir et se bat.

Photos: YKS YAKUSA - Studio974


Par Chloé Grondin - Publié le Mardi 24 Novembre 2020 à 10:04

Si son père est d'origine portugaise, Maïline Duarte Mauricio a toujours vécu dans son île maternelle, dans le Sud. La belle brune a choisi de nous livrer sa fragilité, de témoigner sur son combat. Une leçon de courage et d'espoir...

Evoquer ses études c'est entendre comme réponse "parcours chaotique ". Maïline avoue " ne pas avoir réussi à se mettre complètement dans les études "... Courageuse elle a donc enchainé les petits boulots dans la restauration rapide notamment. Son avenir, elle y songe et finalement se verrait bien travailler dans le domaine du prêt-à-porter ou de la cosmétique.

C'est grâce à ses passions que sont la guitare, la peinture, le dessin, le ukulélé qu'elle réussit parfois à trouver son équilibre. Un aveu poignant : " j'aime autant mes émotions négatives qui m'enferment dans mon côté artistique que mes émotions positives qui me donnent envie de bouger ".

Se réapproprier ce corps qui lui échappe
Depuis peu, Maëline a décidé de se réapproprier ce corps qui lui échappe. Sa perte de poids extrême, plus de 30 kilos, elle veut la visualiser que ce soit sous son propre objectif ou celui d'un photographe. Elle peut, dans son combat, se laisser porter par sa famille et amis qui se battent avec elle, elle confesse ainsi :  " c'est grâce à eux que je suis heureuse, ils me soutiennent tous dans mes combats contre l'anorexie et la boulimie sans s'immiscer ".

De 78 kilos à 46 kilos... quand la perte de poids dérape
Cette lutte avec son corps a commencé il y a fort longtemps et remonte à sa jeune, en surpoids depuis toujours. Une jeunesse et une adolescence complexées : il y a un peu moins de trois ans sa balance affichait à 78 kilos. Maëline va alors décider du jour au lendemain de perdre du poids mais les choses vont déraper.

Elle témoigne de cet engrenage infernal : " j'ai décidé du jour au lendemain d'avoir le corps que je souhaite, mais je suis partie trop loin sans m'en rendre compte. Mes amis, collègue, famille avaient remarqué un peu ce que je faisais mais ne se rendaient pas compte non plus de l'ampleur du problème. Arrivé à 46 kilos j'ai décidé d'aller voir un psychologue qui a posé son diagnostique.". Depuis plus de deux ans, elle est anorexique et boulimique depuis son enfance.


La petite voix de l'anorexie et celle de la boulimie
En proie à deux pathologies lourdes, elle est maintenant consciente qu'elle devra toute sa vie lutter. Maëline est lucide et avoue : " Ce sont deux pathologies à vie qui actuellement me font perdre ou prendre 5 kilos quasiment toutes les semaines. Pas grand chose dit comme ça, mais ce sont des soucis qui occupent mes pensées tout au long de la journée et chaque jour. En général on le décrit comme une petite voix dans la tête qui dit de ne pas manger (pour l'anorexie) sauf qu'avec la boulimie en plus il y en a une deuxième qui me dit que ce n'est pas grave si je mange 3 pizzas un soir, je n'aurais qu'à ne plus manger pendant 3 jours ". 

Une fois encore, d'une lucidité totale, la jeune femme évoque sa pathologie : " le fait d'avoir perdu tout ce poids ne m'a pas permis d'avoir totalement confiance en moi. Ces deux pathologies m'empêchent de voir mon corps tel qu'il est.
La plupart du tant je me vois toujours en surpoids, c'est pour ça que les photos de nue/demi nue artistique m'aident énormément. Elles me permettent de réaliser mon parcours et de vivre peu a peu en paix avec mon corps afin de le laisser tranquille et d'arrêter de manger mes émotions 
". 

Sur une touche émouvante, Maëline quitte le Studio974 en remerciant l'équipe et lâchant : " Cela m'aide beaucoup dans le chemin que j'ai encore à parcourir ".