7 Magazine Réunion, L’actualité people et lifestyle à l’île de la Réunion
Actualité

Le concours serait bidonné : scandale sur Masterchef 2015 !


La prochaine saison de Masterchef n'a pas encore commencé mais d'ores et déjà un petit nuage plane sur l'émission, devenue culte, de TF1. En effet, des candidats, non retenus lors du concours de sélection, lancent de graves accusations contre la production.
Déception de candidats déçus ou triste vérité d'une émission qui cherche à faire de l'audimat et organiserait des castings plus qu'un concours culinaire? Les masques risquent de tomber...



- Publié le Lundi 9 Mars 2015 à 09:56

TF1 a repensé totalement son concept et cette année les nouveaux jurés seront Chris­tian Etche­best, Gilles Goujon et Yannick Delpech, le concours sera présenté par la belle Sandrine Quétier. Le hic viendrait du mode de sélection qui manifestement ne serait pas basé sur les talents culinaires des candidats mais plus sur leurs faciès... La sélection, pour le moins bidon si les candidats disent vrai, se serait passée à Marseille, où plus de 300 candidats avaient afflué, (ndlr: au final seulement 30 ont été sélectionnés). 

Les témoignages des candidats sont pour le moins troublants, ainsi celui d'une candidate que l'on peut retrouver dans le journal Suisse La Liberté: « Les chefs n'ont pas goûté mon plat, ni celui de la plupart des candi­dats. Ils avaient des oreillettes et des fiches : ils étaient visi­ble­ment guidés par la produc­tion et n'ont goûté pratique­ment que les plats des 30 concur­rents fina­le­ment rete­nus. Il suffi­sait d'obser­ver le profil des candi­dats qui les inté­res­sait pour comprendre : que des profils typés, des jumeaux, un sourd et muet, une personne ampu­tée d'une main, une fille hyper maquillée. Visi­ble­ment, ils n'étaient pas inté­res­sés par nos plats, mais par l'audience. Nous avons été utili­sés. Nous étions juste là pour le tour­nage : 270 figu­rants pour applau­dir les 30 sélec­tion­nés et justi­fier leur plus grand casting. »

Un autre candidat, malheureux écrit sur son blog: « Personne ne nous avait préve­nus du nombre de candi­dats, ni de la propor­tion qui reste­rait le soir, sinon beau­coup ne se seraient pas dépla­cés. La plupart des parti­ci­pants se sont bien rendus compte que la sélec­tion était bidon­née, telle­ment les ficelles étaient grosses. » 

Affaire à suivre, car il risque d'y avoir de l'ambiance dans les cuisines...