Réunion Positive

La Région recrute des ambassadeurs pour lutter contre le gaspillage alimentaire dans les lycées


La Région recrute des ambassadeurs pour lutter contre le gaspillage alimentaire dans les lycées
La Collectivité a décidé d’un grand plan « lutte contre le gaspillage » dans le cadre de ses actions volontaristes en matière d’économie circulaire. En partenariat avec l’ADEME et la société coopérative « RD2A », la mise en place du Réseau pour Éviter le Gaspillage ALimentaire (REGAL) à La Réunion.

L’objectif est d’intervenir à terme, dans tous les établissements scolaires à l’échelle du territoire réunionnais.
Plusieurs actions concrètes sont menées : 
- la sensibilisation à une alimentation saine et de qualité, 
- la promotion des produits peï dans les assiettes, 
- la lutte contre le gaspillage alimentaire.
À noter, le gaspillage alimentaire atteint le seuil des 30 % dans la majorité des établissements. Réduire drastiquement ce gaspillage pourrait ainsi permettre d’investir davantage dans les produits locaux et de meilleure qualité.
À titre expérimental, la Région accompagne 8 lycées volontaires pour accueillir 8 jeunes volontaires en service civique (VSC) pendant 9 mois (du 1er septembre 2018 au 31 mai 2019). Ces « ambassadeurs antigaspillage  » ont pour mission d’effectuer un diagnostic du gaspillage alimentaire au sein du lycée (deux pesées comparatives programmées) et de mettre en place des actions de sensibilisation au travers d’affiches, de questionnaires, d’enquêtes de satisfaction… L’enveloppe allouée à cette opération s’élève à 11 746 euros. C’est la société RD2A qui a été choisie pour former ces ambassadeurs, lauréate de l’appel à projets 2017/2018 du Programme National pour l’alimentation pour son projet d’émergence d’un REGAL à La Réunion.

La liste des lycées volontaires ci-dessous :

> dans la zone Est : les lycées Jean Perrin à Saint-André et Paul Moreau à Bras-Panon
> dans la zone Nord-Est : les lycées Bel-Air à Sainte Suzanne et Liselle Amel in à Sainte-Marie
> dans la zone Ouest : les lycées Vue Belle à La Saline et de Trois-bassins
> dans la zone Sud : le lycée Pierre Lagourgue au Tampon et le lycée professionnel agricole de Saint-Joseph.

LE PLAN RÉGIONAL DE GESTION DES DÉCHETS

La problématique du gaspillage alimentaire s’inscrit dans le plan régional de prévention et de gestion des déchets (PRPGD). Ce programme d’actions en faveur de l’économie circulaire, c’est : 
- prévenir, réduire, mesurer 
- construire un modèle qui permet de passer d’une économie linéaire « produire, consommer, jeter » à une bio économie pour créer de l’activité et des emplois 
- un modèle à l’opposé du schéma incinérateur qui ne répond pas aux préconisations de l’Europe et du Plan engagé par le Ministère de la Transition Écologique et Solidaire.
 
Pour en savoir plus :

Un REGAL ou Réseau pour Éviter le Gaspillage ALimentaire est une communauté qui rassemble des acteurs d’horizons divers : professionnels de l’alimentation, associations, acteurs institutionnels, porteurs de projets, citoyens… Ils s’investissent au sein d’une même entité. Les membres de ces réseaux font le pari de l’intelligence collective afin de répondre plus efficacement à la problématique du gaspillage alimentaire à l’échelle d’un territoire (une communauté de communes, un département, une région…). 

Les REGAL entendent ainsi contribuer à la déclinaison effective de la politique nationale de lutte contre le gaspillage et à l’objectif de sa réduction de moitié d’ici 2025 (objectif inscrit depuis 2013 dans le cadre de la politique du Pacte national « anti-gaspi »). Afin d’associer, de manière efficace et dans la durée, tous les acteurs de la chaîne de l’industrie alimentaire (producteurs locaux, industries alimentaires, distributeurs et consommateurs), il est nécessaire de mettre en place un réseau qui assurera cette cohérence dans la dynamique du territoire et qui dessinera des objectifs propres aux spécificités du territoire de La Réunion.

Par ailleurs, des synergies entre différents acteurs du territoire sont primordiales pour porter la réflexion sur la réduction des impacts environnementaux à travers une politique de réduction à la source. L’émergence d’un REGAL Réunion assurera cette fonction.

Vendredi 8 Février 2019
La Réunion Positive
Lu 2 fois