7 Magazine Réunion, L’actualité people et lifestyle à l’île de la Réunion
Actualité

La Cité des Arts à Saint-Denis
Livraison fin 2015


La «Cité des Arts» passe de jour en jour du stade de projet à celui de joyau culturel pour envieux. C'est-à-dire pas loin de ses contours définitifs. Gérald Maillot, président de la Cinor, Gilbert Annette, maire de Saint-Denis, et Ericka Bareigts, députée, entourés des élus du territoire, ont pu s'en rendre compte à l'occasion d'une visite du chantier. Le futur Centre Culturel, voulu de portée régionale, reste attendu à la livraison en décembre 2015.


- Publié le Jeudi 18 Juin 2015 à 01:28

La Cinor et la Ville de Saint-Denis étaient en visite sur le chantier...
La Cinor et la Ville de Saint-Denis étaient en visite sur le chantier...
Au terme des travaux de gros œuvre et de la démolition de l'ancienne station service, la deuxième étape de construction de cet imposant équipement, portant sur des travaux de second œuvre, se poursuit sans relâche.
D'avril à octobre 2015, ces travaux vont consister dans la réalisation, pêle-mêle, de bardages, cloisons, plafonds, menuiseries, revêtements de sols et murs, électricité, plomberie, climatisation...

Parallèlement, se poursuit, outre la réalisation du parvis et de l'entrée principale de la Cité des Arts, la construction d'une boutique culturelle et d'un parking couvert pour les 2 roues. Ces équipements verront le jour sur un emplacement de 2 000 m2, là où était installée l'ancienne station-service; un emplacement très en vue correspondant à environ 12% de la surface totale du projet.
Les travaux actuels -et futurs- porteront également sur la réalisation d'espaces verts et d'aménagements extérieurs (mobilier, signalétique...), l’aménagement des accès et des abords (création d'une voie d'accès côté mer et l'aménagement du trottoir rue Léopold-Rambaud), puis le ravalement des façades du Palaxa.

Tous les acteurs présents se sont félicités de l'avancée des travaux, ce qui rend envisageable une livraison de l'équipement pour novembre 2015. 
Il est clair qu'après la visite du jour et de la présentation des divers espaces d'expression artistiques, l'attente est forte. Pour René-Louis Pestel, président de Territori' Arts, la SPL chargée de la gestion du site, ce sera la «Cité des Arts et de la création en maillage avec les associations, les écoles, les jeunes et moins jeunes de 7 à 77 ans».
Ce sera la «Cité de la création et de l'éducation dans un espace novateur où la part belle ne sera pas faite à la diffusion» complète le maire Gilbert Annette.
Enfin, Gérald Maillot, président de la Cinor, parie sur une «cité à dimension régionale qui fera de cet équipement culturel un phare dans l'Océan Indien», ce dernier faisant état, déjà, d'une demande de partenariat du Centre culturel de Chine avec le territoire du Nord.

 

La Cinor et la Ville de Saint-Denis (Gérald Maillot et Gilbert Annette au centre) ont uni leurs efforts pour la réussite de cet ambitieux projet estimé à 23 147 470 euros TTC -dont 18 096 449 euros TTC pour les travaux
La Cinor et la Ville de Saint-Denis (Gérald Maillot et Gilbert Annette au centre) ont uni leurs efforts pour la réussite de cet ambitieux projet estimé à 23 147 470 euros TTC -dont 18 096 449 euros TTC pour les travaux
La Cinor participe à hauteur de 65%
La Cité des Arts fait partie des projets majeurs de la collectivité au titre d'équipement structurant et, à ce titre, est inscrite dans le PPI (Plan pluriannuel d'investissements) de la collectivité.
La Cinor participe à hauteur de 15 147 470 euros (soit 65,44 % du budget) et bénéficie du soutien de la Commune de Saint-Denis (2 500 000 €), au titre d'un fonds de concours, de la Région (2 500 000 €), au titre du Plan Régional d'Aide aux Communes et à leurs groupements, et de l'Etat (3 000 000 €), au titre du Fonds Exceptionnel d'Investissement (FEI).

 

Débutés peu après la pose de la première pierre (février 2014) les travaux ont été réalisés à un rythme effrené.   Les entreprises ne ménagent pas leur efforts, à savoir, Léon Grosse, La Mare Espaces Verts, Tunzini, Celtis/Stesi, ATES, AMG Fechoz, Jezet Seating et Reuni Pub
Débutés peu après la pose de la première pierre (février 2014) les travaux ont été réalisés à un rythme effrené. Les entreprises ne ménagent pas leur efforts, à savoir, Léon Grosse, La Mare Espaces Verts, Tunzini, Celtis/Stesi, ATES, AMG Fechoz, Jezet Seating et Reuni Pub
ENJEUX ECONOMIQUES ET SOCIAUX
Pour la Cinor, les enjeux économiques et sociaux liés à ce projet sont d'importance. La réalisation de ces travaux a en effet contribué à la relance de la commande publique, et offert de l'activité aux entreprises du BTP et sous traitants.
De même, la Cinor a inclus une clause d’insertion sociale dans les marchés de travaux, pour un total de 20 000 heures minimum soit 4 équivalents emplois à temps plein.
De 2014 à 2015, c'est plus d'une trentaine d'emplois permanents pour l’exploitation du futur équipement  qui ont été créés, sans compter les emplois directs générés par le recours aux artistes et techniciens intermittents et emplois indirects liés au personnel extérieur des divers fournisseurs et prestataires de services (sécurité, maintenance, entretien…).
La Cinor parie sur une dynamisation de la filière de la production et de la diffusion artistique qui trouvera dans la Cité des Arts un accompagnement humain et matériel adapté à chaque projet.

 

La députée Ericka Bareigts était présente. C'est en effet elle, en tant qu'ex-présidente de la Cinor, qui a mis sur rails ce projet
La députée Ericka Bareigts était présente. C'est en effet elle, en tant qu'ex-présidente de la Cinor, qui a mis sur rails ce projet
Communication de proximité
Située au cœur du quartier populaire du Butor, sur un site emblématique -un ancien site industriel reconverti en lieu culturel et artistique- la future Cité des Arts a été présentée, en juillet 2013, au grand public.
Riverains, artistes, acteurs culturels, conseillers de quartiers ont pu découvrir ce projet phare dans toutes ses dimensions et échanger. Objectif de cette démarche: en faire un projet partagé par tous.


 

Après les travaux de gros oeuvre, les entreprises s'attèlent aux travaux de second œuvre, de même qu'à la réalisation du parvis et de l'entrée principale du site
Après les travaux de gros oeuvre, les entreprises s'attèlent aux travaux de second œuvre, de même qu'à la réalisation du parvis et de l'entrée principale du site