7 Magazine Réunion, L’actualité people et lifestyle à l’île de la Réunion
Actualité

L'exposition de nu qui dérange à Sainte-Suzanne


Ce vendredi devait avoir lieu au phare de Sainte-Suzanne le vernissage de l’exposition du photographe bien connu dans notre île, Joël Pélerin. Cette dernière a été annulée sans autre forme de procès, le nu n'ayant plus sa place manifestement dans le sémaphore de l'Est!


- Publié le Lundi 11 Janvier 2016 à 14:42

La liberté d'expression et l'art en ont pris un sacré coup ce week-end. Joëll Pélerin, l'artiste aux multiples expositions de nu artistique, a vu son oeuvre, qui pour la première fois présentait du nu masculin, être censurée juste avant son inauguration. Raison invoquée? Ces photos n'avaient rien à faire dans un tel lieu.

Si le nouveau directeur du Phare de Sainte-Suzanne voulait faire discret, c'est raté. Joël Pélerin s'est retrouvé sur toutes les chaînes de télévision locales, les journaux et sites d'information. Choqué, ce dernier tient cependant à rester très factuel: "Ce sont les événements tels que moi je les ai vécus. C'était la 4ème fois que j'exposais au phare. Pour moi il n'y avait pas de soucis. Des élus de droite et de gauche sont toujours venus aux vernissages.

A deux jours du vernissage j'ai appelé pour voir si tout allait bien et on m'a annoncé que l'exposition était annulée. Je suis tombé des nues. C'était un ordre de la Direction. Je me suis entendu dire que mes photos n'avaient rien à faire dans ce phare qui est un monument classé (ndlr: la gestion du phare dépend de la CINOR)...
". Pour information Joël Pélerin a déjà exposé à l'Hôtel de Ville de Saint-Denis qui, en matière de monument historique, se défend bien!

Au Musée Stella Matutina il a été le premier artiste à réaliser une exposition de nu artistique dans l'Océan Indien sans que cela pose problème. Pélerin est partenaire de l'Unicef, très impliqué à Madagascar avec la thématique d'Aina (l'artiste explore dans ses photos la naissance et la maternité ainsi que la complexité magnifique de la relation mère/enfant).

Qui est cet homme qui dérange tant dans l'Est? Ingénieur chimiste de formation, Joël Pélerin a beaucoup bourlingué. A la fin des années 70, il a enseigné la chimie à l’École Polytechnique de Tananarive... Il fit là-bas les premières photos de la région. Optant ensuite pour la profession de médecin, il s'est installé en tant que libéral à La Réunion en 1990.

C'est avec l'apparition du numérique à la fin des années 90, qu'il a commencé le nu artistique. "Mon travail est double: si je soigne la prise de vue (décontraction du modèle, poses, lumière, cadrage…), je passe beaucoup de temps pour retoucher numériquement le flou ambiant et la netteté du grain de peau, pour rendre un climat sensuel et essayer de transformer une bonne photo en oeuvre d’art. Je ne sais pas si mon but est atteint, mais inlassablement, j’essaie…
Mes modèles sont toutes des femmes -de 19 à 44 ans- qui n’avaient jamais posé nues et pour la plupart, elles n’aimaient pas leur corps. Une de mes plus grandes satisfactions est que, lorsque s’étant révélées devant mon objectif, elles me redemandent à poser
".

Quelques photos qui auraient dû figurer dans l'exposition de Sainte-Suzanne, dont du nu masculin, valent mieux que toutes les polémiques stériles...