7 Magazine Réunion, L’actualité people et lifestyle à l’île de la Réunion
Portraits Créoles

Kevin Latchimy, "The Machine" du Kick Boxing


Malgré les apparences, comment imaginer que Kevin Latchimy alias “The Machine” a été un enfant malingre et frêle? Comment imaginer qu’il collectionne les titres et les ceintures ? Poussé par son père, il s’est alors entraîné à la pratique du kick boxing, dans le but de changer la donne. Un poing de fer dans un gant de velours, rencontre avec ce sainte-marien qui entame un stage avec l’équipe de France.

Photos: YKS YAKUSA - STUDIO974


Par Karoline C. - Publié le Mardi 10 Novembre 2020 à 16:54 | Lu 2037 fois

Quand as tu commencé ce sport et pourquoi? 
J’ai commencé le kick boxing à l’adolescence à Duparc. Enfant chétif et charrié par rapport à ma corpulence et mon petit gabarit, j’ai été longtemps l’objet de railleries et de brimades. La boxe a  été une revanche sur mes jeunes années de moqueries, j’ai  bien compris que seuls les costauds méritaient le respect.

 

D'où est venue cette passion pour le Kick Boxing? 
Je tiens cette motivation de mon père qui tenait absolument à ce que j'en fasse. Ce n’était pas facile au début car cela n'était pas ma tasse de thé. Au fil des années j'ai commencé à aimer et en faire ma passion. 

 

Quels sont tes titres? Que t'apportent t-ils? Ton palmarès? 
J'ai plusieurs titres de champion de La Réunion et d'Aquitaine en kick boxing, K1, boxe thaï et full contact dont  4 titres de champion de France en kick boxing et K1. Mes titres sont principalement une fierté car sans le soutien de mes parents, de mon entraîneur et de mes amis, je resterais le petit être chétif que j’ai été. Ils sont là pour m’aider à me dépasser, à développer mes qualités physiques et ma technique. J'ai plus de 85 combats, une dizaine de défaites depuis mes 18 ans. Heureux encore aujourd’hui de montrer ce que je vaux sur un ring. 

 

As-tu été en équipe de France? 
J'ai été en équipe de France en 2016 et effectué plusieurs stages de sélection. J'ai été sélectionné pour les championnats d'Europe en Slovénie et actuellement je suis en stage pour une nouvelle session.

 

Que fais-tu avant chaque combat? Ton mental? 
Avant chaque combat, je fais un gros régime parce que généralement  je suis au dessus de mon poids dans ma catégorie de 3 à 5 kg (difficile de résister aux bons pti plats de maman !).  J’écoute également beaucoup de musique et je passe du temps avec ma famille, cela me rebooste.  Mais 10 à 20 minutes avant chaque combat,  je me mets vraiment dans ma bulle pour me concentrer au maximum. 

 

Quel a été ton plus grand combat?   
Pour moi tous les combats sont grands car mes adversaires sont généralement tous de haut niveau.

Quels sont tes prochains combats? Tes objectifs pour 2021?
Je n'ai toujours pas de combats prévus pour l'année prochaine mais j'espère en faire un minimum de 5 à l'année et aussi boxer à l'étranger et dans toute l'Europe. Faut que je ramène encore des ceintures pour la collection de papa.

Un conseil aux jeunes qui voudraient pratiquer ce sport? 
Je voudrais d'abord dire que la boxe est un sport collectif parce qu’on n'est pas tout seul. C’est toute une équipe qui nous suit : un coach, des partenaires, une famille, des amis. 

Je voudrais dire aux jeunes que c'est un sport qui nous aide à nous dépasser et nous aide à avoir confiance en soi.  Le kick boxing nous permet de faire des rencontres sportives, amicales et surtout nous aide à découvrir d’autres cultures dans d’autres pays. Le kick boxing c’est un voyage enrichissant qui renforce notre corps et notre esprit.