7 Magazine Réunion, L’actualité people et lifestyle à l’île de la Réunion
Actualité

Faits divers à l’île Maurice
Il drogue sa collègue et la viole!


C’est notre confrère mauricien L’Express qui a rapporté ce fait divers qui a eu lieu dimanche dernier dans l’île-soeur. Une jeune femme, invitée à prendre quelques verres avec des collègues de travail, s’est réveillée nue dans le lit de l’un d’eux. Elle dit avoir été violée, lui nie…


- Publié le Dimanche 31 Janvier 2016 à 02:15

Viol ou pas? Enquête en cours
Viol ou pas? Enquête en cours
Sandy*, 35 ans, dit avoir été violée par son ami et collègue, Eshan*, 45 ans, dimanche 17 janvier. «Le présumé agresseur affirme avoir ramené Sandy dans son lit pour qu’elle se repose car elle se serait sentie mal», écrit L’Express.
«Sandy a porté plainte à la police. Dans le milieu des enquêteurs, on n’écarte pas l’hypothèse que le présumé agresseur aurait mélangé de la drogue à la boisson de la jeune femme à son insu. Le suspect a été arrêté puis relâché. Il a participé à une reconstitution des faits mercredi» explique L’Express.
La jeune femme a raconté sa mésaventure au journal. «Je connais Eshan depuis plus de 12 ans. En sus d’être collègues, nous étions amis. On prenait souvent quelques verres ensemble. Cependant, un jour, alors que je me trouvais dans sa voiture, il m’a touchée à un endroit inapproprié et a dit vouloir qu’on passe un moment intime ensemble. Ce que je n’ai pas apprécié. En sortant de son véhicule, je lui ai fait comprendre qu’il m’avait humiliée et qu’il ne faisait plus partie de mes amis», raconte Sandy. «Il a ensuite usé de tous les moyens possibles mais je l’ignorais à chaque fois qu’on se croisait».


«Elle a toutefois cédé dimanche 17 janvier. Après son service, un de ses collègues, Vishal, lui aurait proposé de prendre un verre. «Il m’a dit qu’il fallait que j’oublie ce qu’Eshan avait fait. Vishal m’a rassurée en disant qu’il serait aussi de la partie. Il a fini par me convaincre».
Aux alentours de 20h, elle raconte avoir pris place à bord de la voiture d’Eshan en compagnie de Vishal. Direction Bagatelle, où ils ont acheté des boissons alcoolisées. Ils ont ensuite pris la route menant vers l’hôpital Apollo Bramwell. «Nous avons pris quelques verres. J’ai ensuite demandé qu’on me dépose avant car il fallait que je rentre, mais Vishal a insisté pour qu’on le dépose en premier. Je n’ai aucune idée de ce qui s’est passé après qu’on a déposé Vishal», dit la jeune femme.
C’est vers minuit qu’elle aurait repris connaissance, dans le lit d’Eshan, qui était nu. Le quadragénaire lui aurait demandé de ne pas faire de bruit afin de ne pas réveiller son frère. «J’avais des douleurs, je voulais savoir s’il avait abusé de moi. Je me suis mise à crier tout en me rhabillant. Il a tenté de m’en empêcher et m’a proposé de l’argent pour que je ne fasse pas d’esclandre». Sandy a pris la fuite en brisant plusieurs vitres au passage. Sur la route, elle a croisé des policiers en patrouille. Ces derniers l’ont transportée à l’hôpital où elle a été auscultée par le Dr Maxwell Monvoisin.
Le présumé violeur a été arrêté le lendemain par la police de Quartier-Militaire. Cependant, il a donné une autre version aux policiers. Selon ses dires, il a ramené Sandy chez lui car elle voulait vomir. Ensuite, vu qu’elle aurait, dit-il, sali ses vêtements, il l’aurait déshabillée et l’aurait mise dans son lit pour qu’elle se repose.
Eshan a été relâché jeudi 21 janvier, après sa comparution en cour. Il a participé à la reconstitution des faits, et il nie avoir violé sa collègue. Il a indiqué qu’il comptait reprendre le travail au plus vite.
Quant à la présumée victime, qui est mère d’un adolescent, elle tente de se souvenir de ce qui s’est passé mais n’y arrive pas, «c’est le black-out total». La jeune femme bénéficie du soutien de ses amies et de la direction de l’entreprise où elle travaille». Affaire à suivre.

*prénoms modifiés
Article paru dans L’Express Maurice