7 Magazine Réunion, L’actualité people et lifestyle à l’île de la Réunion
Portraits Créoles

Aline Arnoux, la franco-camerounaise tellement réunionnaise


Un papa zoreil, une maman camerounaise qui s'installent à La Réunion... Aline Arnoux, riche de ses racines, est née à La Réunion et y vit très heureuse maintenant. Rencontre avec un tourbillon d'énergie, qui est est devenue cheffe d'entreprise pour aider sa mère à revoir le ciel bleu.

Photos: YKS Yakusa - Studio974
Stylisme : @couleursdafrique974


Par Chloé Grondin - Publié le Vendredi 7 Octobre 2022 à 15:38

Pas facile de décrire Aline car elle change souvent de tête. Coiffure afro, lisse gris, cheveux bouclés, elle expérimente tout et cela lui va bien du haut de ses 1m70.

La méditation, le sport et la nourriture saine l'aident à trouver son équilibre. Aline Arnoux s'investit à fond dans ses projets, et le dernier en date est d'envergure. Co-gérante de l'entreprise Couleurs d'Afrique, aux côtés de sa mère, elle dessine les collections et pilote les shootings et autres réseaux sociaux.

Aline revient sur son parcours, son entreprise qui lui demande d'être partout. Elle se souvient : "  J’ai déjà fait de la photo mais pour ma marque uniquement. Au départ, je n’avais pas les moyens de payer des photographes et des modèles. C’était donc ma mère qui me prenait en photo ".

Et le travail et l'investissement personnel ont payé. Aline s'est fait remarquer avec Couleurs d'Afrique à la Fashion Week de Vancouver au Canada où elle a pu présenter ses créations en avril dernier. Cette entreprise s'est toute une histoire personnelle, lourde à la base qu'elle nous confie.

 


Avec beaucoup d'humour, Aline nous livre avant une remarque de sa mère qui en dit long sur son caractère... Elle avoue : " D’après ma mère, mon mec devra avoir un sacré caractère pour ne pas se faire dévorer par le mien car sans m’en rendre compte, j’ai tendance à prendre le lead. Je suis une extravertie qui s’assume, de nature gentille et bienveillante mais attention à ne pas me manquer de respect ". 

Un décès, le chagrin et l'action
Le voile étant tombé un peu, Aline nous confesse enfin son histoire. Cela du départ de son père qui sera le déclencheur de l'aventure de Couleurs d'Afrique. Elle se souvient "  Quand on a commencé à bosser ensemble, ma mère et moi, on en était nulle part. Mon père, l’amour de la vie de ma mère, venait de mourir d'un cancer. J’étais très triste mais elle, elle était dévastée et avait perdu le goût de la vie. C’est pour ça que j’ai décidé de me réinstaller à la Réunion, je ne pouvais pas laisser ma mère seule ici dans cet état. Je n'avais aucune expérience dans la com, le design, la gestion. D’ailleurs je m’étais destinée à être hôtesse de l’Air aux Emirats Arabes, donc rien à voir. Mais le destin en a voulu autrement et j’avais l’envie tenace d’être aux côtés de ma mère chaque jour et de faire fleurir notre entrepris".

Elles épargnent, voyagent et montent leurs équipes
Les choses ne seront pas si faciles à mettre en place mais mère et fille déterminées vont y arriver. Elle se souvient : " On a épargné un peu et dès qu’on a pu, on a voyagé toutes les deux avec des sacs de tissus sur le dos à la recherche de nos futures couturières. D’abord au Cameroun, où se trouve la moitié de notre famille, puis au Kenya, en Ethiopie, à Madagascar. Et la chance nous a souri, même si cela a été un sacré boulot pour moi d’ arriver à gérer toutes ces équipes à distance ! On a bossé d’arrache pied sur notre marque et finalement, avec beaucoup d’engrais, de moments de soleil et de moments de pluie, l’entreprise a fini par fleurir. Nous avons des employés à la Réunion, et travaillons avec de nombreux pays d’Afrique et d’Europe. Nous avons un magasin physique sur le Port et un site de vente en ligne grâce auquel nous expédions dans le monde. Nous aurons d’autres points de vente courant 2022-2023 ".

Aline tient à conclure son portrait : " Cette histoire, je voudrais qu'elle soit un retour d'expérience. Notre recette a été d'y croire fort, s'entourer de personnes saines et être patient. C'est une course de fond et la route est magnifique ".