7 Magazine Réunion, L’actualité people et lifestyle à l’île de la Réunion
Portraits Créoles

Alèxe Poudroux : elle a réussi à dompter son haut potentiel émotionnel


C'est avec beaucoup de sincérité qu'Alèxe Poudroux a choisi de témoigner sur une différence qui l'habite et sur laquelle elle a réussi à mettre des mots. Personne à haut potentiel émotionnel, la belle aux origines malgaches et chinoises a su apprivoiser cette hyper sensibilité. Elle en parle simplement, et espère pouvoir aider ceux qui sont confrontés à ce qu'elle qualifie de force...

Photos: YKS YAKUSA - Studio974


Par Chloé Grondin - Publié le Lundi 24 Janvier 2022 à 15:25

Afin de livrer un message d'espoir à tous ceux qui, comme elle, sont confrontés à la différence, Alèxe Poudroux a choisi de témoigner. Avant de livrer son histoire, cette ancienne judoka évoque pêle-mêle ses passions et l'expérience très enrichissante de Miss Ecologie que cette diplômée en esthétique vient de vivre. 

Artiste, elle aime le chant qu'elle pratique toujours accompagnée de sa guitare. Très attentive à la question de l'écologie sur notre île, Alèxe a eu le courage de sortir de l'ombre qu'elle aime tant, et de sa zone de confort, pour participer à l'aventure de Miss Ecologie. Une aventure très riche qui lui a permis de faire de superbes rencontres.

" J'ai accepté d'être différente"

Avec la spontanéité qui la caractérise, elle se lance d'une traite pour évoquer sa différence qui a pu être source de grande douleur...  Ayant pu mettre des mots sur son mal, est venu aujourd'hui le temps de l'acceptation et du témoignage. Alèxe témoigne:  "J'ai accepté d'être différente. Depuis toute petite j'ai toujours été sensible au monde qui nous entoure. Très curieuse et attentive aux autres J'étais toujours dehors à bricoler quelque chose avec mon père ou encore toute seule à fabriquer des inventions farfelues. Mes parents ont donc décidé de canaliser toute cette énergie dans le sport ( ndlr: le judo). J'y ai consacré 10 ans de ma vie, puis l'ai mis sur pause afin de me concentrer sur mes études ".


Le mal être va arriver juste après son adolescence. La pétillante brune reprend: " A l'âge de 19-20 ans j'ai été confrontée à un événement familial marquant ainsi qu'à une pression scolaire omniprésente ". Elle date ainsi sa première crise d'angoisse.

"On a tout simplement l'impression de mourir "
 
"A l'issue de cette première crise je me suis retrouvée seule face à moi-même. Sans comprendre ce qui m'arrive et surtout pourquoi ! " Elle décrit l'angoisse qui a alors pu la saisir: "On a l'impression que le monde s'effondre autour de nous. Des vertiges incessants, des bouffées de chaleur, le coeur qui s'emballe, des difficultés respiratoires. On a tout simplement l'impression de mourir ".

" Le discours des proches est moralisateur "

Alèxe poursuit et raconte le cercle vicieux qui peu à peu s'est mis en place autour d'elle, et l'angoisse permanente que cela se reproduise. Elle reprend: " On se renferme sur soi-même afin d'éviter toutes situations qui pourraient nous remettre en situation d'angoisse et l'on sombre peu à peu dans la dépression. Le discours des proches est moralisateur,  pensant aider mais qui nous enfonce plus bas dans notre trou ". 

Se sentant totalement incomprise, n'ayant plus le ressort émotionnel ou physique, Alèxe va se sentir totalement "vide". Impossible pour elle d'avoir une explication médicale jusqu'à ce qu'elle tombe sur un article évoquant les personnes à haut potentiel émotionnel ...

Les personnes à haut potentiel émotionnel

Enfin la lumière au bout du tunnel. Immédiatement la jeune femme va avoir le déclic et va s'identifier aux personnes présentant des caractéristiques identiques aux siennes. Elle liste avec précision ce qui définit les personnes à haut potentiel émotionnel : "Hypersensibilité, pensée en arborescence, empathie, pensée intuitive, capacité à motiver les autres….A partir de ce moment j'ai compris que si j'avais ce sentiment d'être incomprise c'est tout simplement parce que j'étais réellement différente ! "

Elle va alors réaliser qu'il lui faut raisonner avec une autre logique.

Alèxe tient à interpeller ceux qui se reconnaitront dans son témoignage : "Tu n'es pas bizarre, juste différent.
La société actuelle à tendance à caractériser les personnes sensibles comme faible. Faux, c'est une véritable force ! il te suffit d'accepter cette différence. Il faut d'accepter ses émotions, les laisser sortir et surtout comprendre ses émotions, écouter son âme. C'est un long chemin à parcourir, un travail perpétuel à faire sur soi-même mais une fois qu'il est maîtrisé tu te sentiras mieux dans ton corps et ton esprit et en paix avec toi-même. Trouve un activité afin de canaliser toutes ces énergies, élimine le négatif pour n'en garder que le positif. Tu en es capable, fais toi confiance. Et surtout tu n'es pas seul( e) !
".