7 Magazine Réunion, L’actualité people et lifestyle à l’île de la Réunion
People

Yann de Prince, Président et Directeur Général de Mobius

Dénonciateur d’un véritable scandale ou Robin des Bois?


Au lendemain d’un tonitruant communiqué de presse, dans lequel Yann de Prince clamait au scandale financier à La Réunion, celui-ci est plus que jamais déterminé à poursuivre son combat… Les médias, frileux pour la plupart dans cette affaire sulfureuse en ces temps de campagne régionale, ont choisi de survoler l’affaire. Yann de Prince, de Paris, au plus près de ses conseillers juridiques et souhaitant porter l’affaire au niveau national, ne lâche pas le dossier et répond aux questions de 7 Magazine sans tabou, clairement…


Par Catherine Ronin - Publié le Dimanche 28 Février 2010 à 20:56

«Je ne lâcherai pas»

Yann de Prince, Président et Directeur Général de Mobius
Le communiqué de Presse tombé dans les rédactions lundi 15 février en fin d’après-midi était on ne peut plus clair et intitulait sobrement: «Scandale financier à La Réunion», morceaux choisis: «Détournement de fonds publics, arnaque et inégalité en matière de développement numérique du territoire sont les motifs du nouveau combat de Yann de Prince. L’opérateur réunionnais MOBIUS (Izi) dénonce cette fois les pratiques scandaleuses du Délégataire du Service Public La Réunion Numérique. En cause: un détournement soupçonné de 12,9 M€ de subventions». La suite est encore plus édifiante: «Or, il apparaît dans le rapport d’activité 2008, communiqué par la Région en 2010, que le délégataire de service public LRN a fait remonter vers sa maison mère, 12,9 M€ de subventions régionales et européennes, et que ces liquidités ont fait l’objet de placements financiers, sans autre précision! Une telle soustraction, même provisoire, des fonds destinés au développement numérique du territoire réunionnais expliquerait bien des retards dans la livraison des services du réseau Gazelle».

Yann de Prince, Président et Directeur Général de Mobius
Yann de Prince s’explique et explique… «Le rapport publié par la Région est bien entendu le déclencheur de cette affaire. Cette dernière nous assuré que tout est bon. En fait ce rapport s’avère être totalement accablant, daté de 2008 et publié en février 2010! En fait à la lecture de celui–ci, on constate que la société La Réunion Numérique, exploitée par Mediaserv, dont la Région doit assurer le contrôle, est une coquille vide. Pire on ne sait pas si l’argent, 12,9 millions €, est revenu aujourd’hui. Pendant tout ce temps nous avons crié au scandale. Il n’y aucun employé dans cette société… C’est la Région elle-même qui le constate dans son rapport».
«J’apprends aujourd’hui que la Région veut m’attaquer au pénal pour diffamation. Il n’y a jamais eu la moindre réaction depuis deux ans. Aussi je m’étonne et me félicite de ce traitement. Le feront-ils vraiment? Je le souhaite, je souhaite la lumière et suis à Paris pour cela. Je rencontre différents avocats afin de pouvoir saisir les autorités dans les prochains jours. Hier c’était Mediaserv qui voulait nous attaquer en diffamation et là c’est la Région… Pour le compte de Mediaserv? Le fait que La Région vole au secours du délégataire ne fait que renforcer nos craintes ».

Yann de Prince, Président et Directeur Général de Mobius
A la question de savoir si ce déballage au moment des Régionales est sain, la réponse fuse : «Si nous avions attendu pour réagir nous aurions pu être taxés de parti-pris politique. C’est la Région qui a choisi le timing en sortant ce rapport en Février 2010. Je réagis quand je le lis, c’est tout. Cela fait un an que je cherche à avoir ce rapport de 2088! Je ne suis sur aucune liste et ma préoccupation c’est de m’occuper du haut débit à La Réunion. Je ne veux pas me mêler de politique mais d’économie et là il y a un vrai problème. En Mai 2009 j’ai fait des courriers et de mises en demeure, et en février 2010 le rapport accablant tombe. Ce qui arrive est la conséquence d’un enchaînement de situations. Comment peut-on expliquer qu’une société utilise des subventions de la Région Réunion pour se développer avec une maison mère aux Antilles et des placements là-bas? La Région est en train de faire une véritable catastrophe. Je peux encore en rajouter: La Région a aussi refusé de donner à Mobius une prime à l’emploi, sans aucun motifs sérieux alors que 20 emplois avaient été créés. Je peux le constater et le démontrer. Je ne lâcherai pas et nous ferons tout ce qu’il faut pour que l’équilibre se rétablisse. Il y a des anomalies, il faut le dire, je prendrai des coups et je les rendrai!».

Dernier rebondissement dans l’affaire, les communiqués de presse pleuvent, Le Président de la Région souhaite faire sanctionner toute diffamation à l’encontre de la Collectivité… Le combat aura donc bien lieu, Yann de Prince aura sa croisade, que les consommateurs puissent en bénéficier…