7 Magazine Réunion, L’actualité people et lifestyle à l’île de la Réunion
People International

Viol de Flavie Flament : David Hamil­ton va porter plainte pour diffa­ma­tion


​Ce que redoutait Flavie Flament a fini par se produire. Le célèbre photographe anglais David Hamilton, qu’elle a désigné comme son agresseur sexuel, vient de porter plainte pour diffamation.


- Publié le Mercredi 23 Novembre 2016 à 15:02 | Lu 1236 fois

Viol de Flavie Flament : David Hamil­ton va porter plainte pour diffa­ma­tion
David Hamilton contre attaque après les révélations de Flavie Flament sur le nom de son agresseur sexuel alors qu’elle n’avait que 13 ans. Les faits sont prescrits et l’animatrice n’a pas, dans un premier temps, voulu nommer directement son agresseur dans son autobiographie "La consolation". Le nom du photographe circulait déjà dans les médias et réseaux sociaux. 

Dans un récent interview dans l’Obs cependant, elle a fini par confirmer qu’il s’agissait bien de David Hamilton. Suite à cela, le photographe Britannique a annoncé son intention de la poursuivre en diffamation dans les prochains jours. "Aujourd’hui je ne fais l’objet d’aucune pour­suite, a fait savoir le photo­graphe ce mardi 22 novembre. Nous sommes au-delà de ma présomp­tion d’inno­cence. Je suis inno­cent et doit être consi­déré comme tel. ".  Le photographe s’en est pris directement à Flavie Flament :  "L’ins­ti­ga­trice de ce lynchage média­tique cherche son dernier quart d’heure de gloire. Par la diffa­ma­tion. Je dépo­se­rai plusieurs plaintes dans les jours à venir." 

Consciente du risque qu’elle prenait en nommant le photo­graphe, l’animatrice a expliqué dans son entre­tien à l’Obs :  "Je n’avais pas le droit de citer le nom de David Hamil­ton dans mon ouvrage. Je ne l’ai pas cité parce que j’étais seule et parce que la pres­crip­tion, aujourd’­hui, condamne double­ment les victimes de viol. Au bout de vingt ans après la majo­rité, on vous explique que c’est trop tard. Et puis vous pouvez passer de victime à coupable, coupable de diffa­ma­tion. C’est pour cette raison que je n’ai pas cité son nom. " 

L’animatrice se dit indignée que les délais de prescription jouent souvent en faveur des violeurs. Flavie Flament s’est est remis à la ministre des Droits des femmes Laurence Rossi­gnol, dans l’es­poir de faire évoluer la loi française sur le sujet. 

Viol de Flavie Flament : David Hamil­ton va porter plainte pour diffa­ma­tion