7 Magazine Réunion, L’actualité people et lifestyle à l’île de la Réunion
People

Une actrice afro-américaine arrêtée par erreur pour exhibitionisme


L’histoire est sordide et digne d'un, mauvais, film. C'est précisément l'actrice Daniele Watts, qui jouait dans le film de Tarantino, Django Unchained qui a fait les frais d'une terrible méprise. La malheureuse a été arrêtée par la police sur délation d'un passant. C'est le site liberation.fr qui a révélé cette terrible erreur aux relents de racisme.


Par MJ - Publié le Mardi 16 Septembre 2014 à 16:05

Tout a commencé par la dénonciation d'un passant qui, faisant du zèle, a appelé la police pour s'insurger face à une exhibition indécente. Aussitôt sur place les policiers, sans plus de manière ont menotté Daniele Watts... Que faisait-elle donc? Elle était avec son ami, Brian James Lucas, un homme blanc, et les amoureux étaient tout simplement en train de s'embrasser dans leur voiture. La police de Los Angeles reconnait qu'il y a eu méprise et que l'actrice  a, par erreur, été confondue avec une prostituée. Ils reconnaissent être intervenus après avoir répondu à un appel radio d'une personne qui dénonçait une exhibition indécente de la part d'un homme et d'une femme à l'intérieur d'une voiture... Cependant la méprise sent aussi beaucoup les préjugés raciaux...


Daniele Watts en larmes lors de son arrestation
Daniele Watts en larmes lors de son arrestation
La version de l'actrice est moins glamour, et sur sa page facebook, elle donne de plus amples détails: « j’ai été menottée et arrêtée par deux policiers de Studio City, après avoir refusé d’admettre que j’avais fait quelque chose de mal en manifestant de l’affection, totalement habillée, dans un lieu public. Pendant que j’étais assise à l’arrière de la voiture de police, je me souviens la multitude de fois où mon père est rentré à la maison frustré ou humilié par des policiers après n’avoir rien fait de mal. J’ai ressenti sa honte et sa colère».

La version du petit ami est encore plus sévère à l'encontre de la police: «Nous avons été accostés par la police après avoir manifesté notre affection en public. D’après les questions que le policier a posées j’ai compris que ceux qui nous ont dénoncés ont pensé qu’un Blanc tatoué et une Noire sexy en jupe courte étaient forcément une prostituée et son client. J’ai montré ma carte d’identité en sachant que nous n’avions rien fait de mal mais Daniele a refusé de montrer la sienne en disant qu’ils n’avaient pas le droit. Ils l’ont menottée, brusquement poussée dans leur voiture et au passage ont entaillé son poignet ce qui n’était vraiment pas cool»...Effectivement...