7 Magazine Réunion, L’actualité people et lifestyle à l’île de la Réunion
People International

TPMP : Énora Malagré en dit plus


Après 6 ans passés sur le plateau de Touche Pas à mon Poste, l’ex chroniqueuse revient sur le personnage de Cyril Hanouna et globalement sur l’atmosphère au sein de l’émission phare de la chaine C8.


Par Chloé Grondin - Publié le Jeudi 15 Juin 2017 à 11:49 | Lu 2354 fois

TPMP : Énora Malagré en dit plus
 Enora a annoncé il y a quelques semaines son départ de TPMP via Twitter. Cette nouvelle de départ à eu lieu alors que l’émission subit de plein fouet les sanctions du CSA. 

Trois semaines après son départ, Enora parle des diverses raisons qui l’ont poussée à quitter le plateau. Même si elle admet avoir vécu une aventure fantastique chez C8, elle laisse entendre dans une interview donnée à TéléObs son détachement d’Hanouna et de sa chaîne.
Enora part pendant la tempête qui s’abat sur TPMP. Elle revient notamment sur l’attitude de son ancien patron, collègue et ami pour qui elle précise avoir toujours beaucoup d’estime. Elle admet au cours de cet entretien que « l’ambiance a changé ». 

Elle explique aussi que son patron lui rappelait, parfois sèchement son simple rôle de chroniqueuse : "Cyril faisait bien sentir, parfois avec une pointe de mépris, qu’il était le producteur et nous de simples employés", et que "‘Quand tu produiras, on te demandera ton avis, des trucs de ce genre. Ce n’est pas méchant, ce n’est pas pour blesser mais ça fait mal."

L’ex chroniqueuse reconnait aussi avoir subi certaines périodes de frustration sur le plateau : "Il me coupait tout le temps la parole, souvent d'un simple geste." Une enquête signée Society de 2016 présentait déjà Hanouna comme un patron tyrannique, de quoi étayer ces dires.

Elle parle également de la morale induite par l’émission, une réflexion d'une mère de famille l'ayant particulièrement touchée : « vous reproduisez le harcèlement déjà présent dans les écoles à la télévision… »
Elle ajoute néanmoins que si certaines scènes semblent être déplacées qu'il faut comprendre le contexte de l’émission.  Ce « live permanent »  tendrait à ne pas faire réaliser aux chroniqueurs l’étendue de leur propos. Elle va prendre du recul, c'est son choix manifestement motivé par de bonnes raisons.