7 Magazine Réunion, L’actualité people et lifestyle à l’île de la Réunion
People

Shirley Edme


Va t-elle réaliser son rêve ? Née à Port-au-Prince (Haïti) il y a 33 ans (un âge qu’elle ne fait pas, mais qu’elle ne cache pas), la belle Shirley vit à La Réunion avec son compagnon et leur fils Enzo (3 ans et demi). Shirley travaille sur un projet qui lui tient à cœur…


- Publié le Mercredi 15 Août 2012 à 10:00

Shirley Edme

Une mère blanche, un père noir, tous deux d’origine haïtienne, et voilà le résultat: Shirley, une vraie beauté métissée, relativement grande (1,73 m), mannequin, comptable. Et elle a une histoire atypique…
Emigrée aux Etats-Unis (à New York) juste après sa naissance, Shirley a commencé à poser pour Nivéa quand elle avait 9 ans. Plus tard, elle a travaillé comme modèle (packshot et défilés) pour deux sociétés américaines, Forever 21 (équivalent de Mango), et Charlotte Russ (équivalent de Zara).
Arrivée en France du côté de la Porte de Saint-Cloud à Paris, la jeune femme allie études et mannequinat. «J’étais au Centre d’Etudes Diplomatiques et Stratégiques et à HEI Tobiac (Hautes Etudes Internationales), car mes parents souhaitaient que j’ai une bonne formation, et je regrette pas». Parallèlement, Shirley effectue des photos et des défilés pour Mango, Zara, Camaïeu, Mim et Activilong.
En 2000, elle débarque à La Réunion «par amour», et elle fera alors quelques aller-retours afin de terminer ses contrats de mannequin. La naissance de son fils l’oblige à un break, mais depuis deux ans, inscrite à l’Agence Kwahéri, Shirley n’arrête pas: photos pour Lingerie Boutique, pubs télé pour St-Rolan Relook Fashion Cosmetics, Salon Mariage et Fêtes de Kelsalle, Super Polygone, défilés pour le Fashion Show et pour Laurent Bernard, photos diverses et variées,…: «Je fais deux ou trois pubs et quelques défilés par an, ça me suffit. Je reçois pas mal de demandes, mais je sélectionne» dit-elle.
Ses atouts? «Je pense que les annonceurs cherchent une jeune femme à laquelle les autres femmes peuvent s’identifier. Mais je ne veux pas aller plus loin dans le mannequinat, d’abord parce que je ne suis pas très grande, et ensuite parce que certaines propositions reçues me déplaisent…»
Surtout, ce qui la fait vibrer depuis quelques mois, c’est ce projet secret qu’elle espère bien concrétiser avant la fin de l’année: «Pour l’instant, je ne peux pas en dire plus, vous saurez tout en lisant 7 Magazine dans quelques semaines… Tout ce que je peux dire, c’est que ça me tient à cœur, et j’espère que ça plaira…»
Shirley Edme travaille comme comptable, elle est auto-entrepreneur sous l’enseigne Darksensmodel (site: www.darksensmodel.fr). Ses passions? La danse, la salsa en particulier (sa grand-mère était d’origine cubaine), le golf, et bien entendu la mode! «Je suis une fille du monde, mais je me sens bien à La Réunion, car cette île m’a fait grandir» dit-elle. Et ce n’est pas fini…