7 Magazine Réunion, L’actualité people et lifestyle à l’île de la Réunion
People

Robert Pirès, champion du monde 98


Retraité du foot et engagé
Les amateurs de football, et notamment tous ceux qui ont suivi l’équipe de France 98 championne du monde, se souviennent de Robert Pirès. Il était récemment à La Réunion pour quelques jours. Rencontre.


- Publié le Mardi 16 Juillet 2013 à 14:00

Robert Pirès, champion du monde 98
Il a joué à Reims, Metz, Marseille, Arsenal avec Arsène Wenger, Villaréal, Aston Villa avec Gérard Houllier, il a fait partie de l’équipe de France pendant plusieurs années, il a arrrêté de jouer depuis deux ans, et il a profité de son séjour à La Réunion pour annoncer officiellement sa retraite des terrains de football.
Quand Gérard Houllier a quitté Aston Villa, je suis parti également, et depuis, je n’ai intégré aucune équipe. Je joue régulièrement en match amical, souvent pour défendre de bonnes causes, mais ma carrière est terminée.  Cette année, j’ai eu une proposition de Blooming, une équipe bolivienne, mais je n’ai pas donné suite”.
On avait parlé de sa venue à la Saint-Pierroise au mois d’avril, pour donner le coup d’envoi d’un match, Robert Pirès explique les raisons de sa non-venue: “En fait, on m’avait contacté pour venir quelques jours dans l’île pour ce match, mais malheureusement, je n’étais pas disponible au moment souhaité”. 

Robert Pirès, champion du monde 98




Pendant son récent séjour, l’ex-international a rencontré Gérard Govindamal, vice-président de la Saint-Pierroise, ils ont pu s’expliquer et il est possible que Robert reviendra avant la fin de l’année pour concrétiser ce projet…
Consultant radio pour Europe 1 (sur la Ligue 1), et télé pour Bein Sport (sur la Champions League et l’Europa League), Ambassadeur d’Arsenal, le club londonien, Robert Pirès avoue ne pas avoir beaucoup de temps, souvent sollicité. “J’ai quitté la France depuis 2000, j’habite à Londre depuis trois ans avec mon épouse Jessica et nos trois enfants, j’ai une vie bien remplie croyez-moi”.  

Robert Pirès, champion du monde 98




Evidemment, l’ex-Bleu suit tout ce qui se passe sur la planète football: “Je souhaite que la France soit au Mondial du Brésil bien entendu, mais je pense qu’on sera obligé de passer par les barrages… Laurent Blanc entraîneur du PSG? C’est une belle opportunité pour lui, mais aussi un gros challenge, compte tenu des forts caractères des joueurs à gérer…” Et concernant les joueurs réunionnais, Robert Pirès les connaît: “Laurent Robert est celui que je connais le mieux, mais je connais aussi Francis Coquelin, qui est à Arsenal. C’est un très bon joueur, dommage qu’il ne joue pas beaucoup. Dimitri Payet peut aller très loin, il est à l’OM, en équipe de France, à lui désormais de faire ses preuves"

Robert Pirès, champion du monde 98





Et ses souvenirs du Mondial 98? “Ce sont des moments magiques, inoubliables. Nous avions une excellente équipe, on a été champion du monde, puis champion d’Europe. Pour le Mondial 2002, hélas pour moi, j’étais blessé. Et en 2006, je n’y étais pas, je ne m’entendais pas du tout avec Raymond Domenech”.
Venu une première fois dans l’île en 1999, Robert Pirès y était cette fois avec son épouse pour l’association “Le rêve de Clara” . Forcément, il sera amené à revenir à La Réunion…