Miss Univers

Miss Algérie 2019 : une déferlante de propos racistes

A 19 ans, la jolie Khadidja Benhamou ne devait pas s'attendre à une telle déferlante de haine et de racisme suite à son élection au titre de Miss Algérie 2019. Originaire du sud du pays, la reine de beauté possède une peau plus foncée que les habitants du Nord. Une différence qui ne passe pas...


Photo : Instagram Khadidja Benhamou
Photo : Instagram Khadidja Benhamou
L'histoire n'est pas sans rappeler malheureusement celle de Alicia Ayles, la ravissante Miss France d'origine guyanaise, victime de racisme dès son élection. Khadidja est née dans la région de l'Adrar à 1400 km d'Alger, et réside aujourd'hui dans la capitale algérienne, où elle travaille comme hôtesse dans un grand restaurant.

La polémique est née une fois de plus sur les réseaux sociaux, ou certains ont laissé filtré des propos racistes et haineux bien cachés derrière l'anonymat de la toile.  

 Khadidja Benhamou a très finement décidé de réagir :  « Je ne regarde pas les réseaux sociaux. Que Dieu montre le chemin à ceux qui me critiquent et préserve ceux qui m'encouragent »

Le concours Miss Algérie a été crée dans les années 80, et c'est la première fois qu'une candidate originaire du sud-ouest accède à la couronne. Sa peau est jugée trop noire par les internautes et ses cheveux pas assez lisses. 

Elle serait donc victime de colorisme, une discrimination favorisant les peaux les plus pâles mais aussi de négrophobie. Face à cette déferlante de haine, cependant de nombreux messages de soutien se sont multipliés.
 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par Khadidja benhamou (@khadidja_benhamou.fans) le


Mercredi 9 Janvier 2019
Chloé Grondin
Lu 2199 fois




Dans la même rubrique :
< >

Lundi 9 Décembre 2019 - 16:44 Miss Afrique du Sud devient Miss Univers 2019