7 Magazine Réunion, L’actualité people et lifestyle à l’île de la Réunion
People

Michèle Goettmann

Des chiffres aux Lettres


Après une heureuse carrière dans la banque, Michèle Goettmann revient à une passion de longue date: l’écriture. Sans trop y croire, elle propose un roman aux éditions parisiennes. Dans quelques mois, «Confessions d’une femme mûre» sera publié.


Par A P - Publié le Dimanche 19 Juillet 2009 à 11:16

Michèle Goettmann
«Ce n’est pas un récit, c’est un roman». On pourrait croire que «Confessions d’une femme mûre» s’inspire de la vie de l’auteure. Michèle Goettmann, 47 ans, épouse et mère d’un adolescent de 17 ans, est dans la fleur de l’âge. Elle corrige: «Il y a des moments où je me livre, mais la plupart ne sont que pure invention».
Son roman, elle l’écrit en réponse à une œuvre à succès «Eloge d’une femme mûre» de Stephen Vizinczey. Un roman racontant la vie d’un homme qui se découvre un goût particulier pour les femmes plus âgées. Le livre, publié il y a une dizaine d’années, est vendu à 3 millions d’exemplaires à travers le monde et traduit dans 20 langues.

«Je voulais apporter un regard féminin»

Michèle Goettmann
«A Paris, on m’a accusé d’avoir choisi la facilité en m’appuyant sur un livre à succès». En réalité, Michèle Goettmann ne connaît pas, à l’époque, l’ampleur des ventes du roman de Stephen Vizinczey. «Je voulais apporter un regard féminin. Critique, amusé mais pas complaisant», s’explique-t-elle. Son héroïne, à elle, se prénomme Isabelle. Son histoire, celle d’une quarantenaire qui fait un bilan de sa vie de femme, chapitre après chapitre. «Je ne pensais pas faire de la grande littérature mais plutôt un livre qu’on lit à la plage», raconte Michèle, encore étonnée. «On a comparé mon œuvre à celles de Françoise Sagan».

«J’ai toujours beaucoup aimé écrire»

Michèle Goettmann
Depuis 2002, Michèle Goettmann vit à La Réunion, à Saint-Denis. Elle exerce en tant que consultante en Ingénierie Financière et enseigne la fiscalité à l’EGC. En 2007, la rayonnante ingénieur quitte ses fonctions au sein de la BFC, après 25 ans dans la banque. Elle reprend l’écriture alors que son époux atteint d’une maladie génétique lourde est hospitalisé. «J’ai toujours beaucoup aimé écrire», se souvient-elle. A l’âge de 20 ans déjà, elle rédige quelques articles pour «Les dernières nouvelles d’Alsace». La journaliste, à ses heures, travaille également pour la télévision et la radio. Son choix se portera finalement sur la finance, pour des raisons plus alimentaires. Son mari, qui au départ n’y croyait pas trop, l’encourage à poursuivre. Son fils de 17 ans, rédige quant à lui son premier roman fiction… décidément une histoire de famille.
Michèle Goettmann travaille déjà sur un deuxième livre de type roman policier. Un troisième inspiré par l’Egypte est en préparation. «Confessions d’une femme mûre» sera, lui, distribué dès le mois d’octobre prochain. La réaction des lecteurs sera un bon indicateur d’une future carrière (ou pas) dans l’écriture.

LS