7 Magazine Réunion, L’actualité people et lifestyle à l’île de la Réunion
People

Laurent Loyher, Profession pilote de chasse


Quand il était gamin, son père l’amenait régulièrement à Gillot regarder les avions décoller. Et même si cela lui semblait inaccessible, Laurent Loyher a toujours voulu piloter. Son rêve s’est réalisé…

Son grand-père, Mr Péré, Bordelais d’origine, s’était installé dans l’île il y a bien longtemps. Il avait alors créé l’UMAB, entreprise renommée de l’époque. C’est à Madagascar que Mr Péré avait rencontré celle qui allait devenir son épouse, une femme d’origine comorienne.
Les parents de Laurent, Jeanne et Alain, ont eu trois garçons: Laurent, 33 ans aujourd’hui, Jérôme, 30 ans, traiteur à domicile, et Pierre-Louis, 24 ans, qui est en Master 2 de Biologie à Paris. On ne présente plus Jeanne Loyher, directrice régionale de la Société de Dialyse Réunion/Mayotte (Groupe Clinifutur), qui n’est pas peu fière du parcours de son fils aîné, et on la comprend.

Bac S au Butor

Après avoir eu son Bac S au Lycée du Butor, Laurent Loyher passe avec succès les tests de sélection afin d’intégrer une formation pilote de chasse. Avec une quarantaine d’autres élèves, il entre alors à l’école située à Salon de Provence pour une année. Ensuite c’est direction Cognac pendant six mois pour la partie pilotage de base. Retour à Salon de Provence pour six mois de perfectionnement chasse avant d’intégrer l’Ecole Aviation de Chasse pendant six mois. “L’outil” de travail: un Alfajet bimoteur avec siège éjectable. Laurent est alors breveté “pilote de chasse”.
Ils ne sont plus alors que 5 pilotes à arriver à Cazaux (près d’Arcachon), appelé “base de vieillissement”. Laurent Loyher obtient alors sa première affectation opérationnelle sur Mirage 2000 D, un chasseur spécialisé dans le bombardement qui vole à environ 900 km/h. Le Réunionnais passera trois ans et demi à Nancy, puis deux ans à Cognac en tant qu’instructeur, avant de revenir à Nancy pendant trois ans. Puis direction l’Etat-Major des Forces Aériennes de Combat à Metz pendant une année. Laurent est revenu à Nancy où il est désormais instructeur sur Mirage 2000 D. Une belle évolution de carrière!

Plusieurs missions en Afghanistan

Laurent Loyher a été opérationnel à quatre reprises en Afghanistan, sur la base de Kandahar, à Djibouti, en Lybie où il a utilisé des bombes guidées laser. Il a effectué plusieurs exercices au Maroc et en Europe. Considère-t-il son métier comme dangereux?
“Evidemment, ce n’est pas un travail de bureau, mais les risques sont calculés. On est deux par avion, le pilote et le navigateur de combat. Il s’agit d’analyser, de prendre la bonne décision et d’agir. Il faut être réactif et aller droit au but. C’est un métier très éprouvant”.
Le capitaine Laurent Loyher a déjà 13 ans de métier, dans quatre ans, il pourrait prétendre à une retraite méritée, “mais tout dépendra de la conjoncture” dit-il. La recette pour durer? “Etre motivé et avoir une femme solide!” répond-il.
Justement, l’épouse de Laurent n’est autre que la célèbre Emilie Minatchy, révélée par Star Academy. “On se connaissait depuis le lycée, mais on s’est retrouvé à Paris il y a quatre ans, lors d’une soirée réunionnaise, et ce fut le coup de foudre. Depuis, une petite Norah est née il y a deux ans, et le bonheur est complet.
Emilie craint-elle pour son homme quand il part en mission? “Quand il est en vol, j’ai peur, on n’est jamais tranquille. Parfois, il part pour quelques mois… Il m’appelle toujours avant le décollage et après l’atterrissage, ça me rassure. J’ai accepté son métier, il est passionné, comme moi je le suis pour la chanson”.
Le parcours de Laurent Loyher est atypique et admirable. Devenir pilote de chasse n’est pas à la portée du premier venu, et ils sont peu nombreux en France. Laurent en rêvait, il l’a fait!
A.P.


- Publié le Lundi 17 Septembre 2012 à 10:58

Laurent Loyher, Profession pilote de chasse