7 Magazine Réunion, L’actualité people et lifestyle à l’île de la Réunion
People

Jako Maron

L’alien sonore


A La Réunion, il est l’auteur d’une combinaison rare, comme une extension électro du folklore réunionnais. Il propulse les musiques traditionnelles de ce coin du monde (maloya et séga) dans un futur libre de toute contrainte. Avec Jako Maron, chaque son est une expérience et chaque mot une rencontre.


Par A P - Publié le Mercredi 11 Novembre 2009 à 19:28

«La tradition rime avec expérimentation»

Jako Maron
Son nouvel album, Saint Extension, est sorti à La Réunion le 8 octobre dernier. Réalisé avec le producteur Raphaël Vendramini aka Automat, Saint Extension risque fort de bousculer quelques tympans trop formatés. Depuis toujours, l’artiste se décrit comme un créateur d’univers sonore.
Ses débuts, il les a fait dans le hip hop en 1997 aux côtés d’artistes comme DJ Loal, Lord Jamblon, et a participé au premier disque de hip hop réunionnais «Ragga Force Filmne». Dès 2003, il sort un premier album «Z’amalgame» avec son équipe Force Indigène, un réel hip hop péi. En 2004, il fait l’habillage sonore pour l’exposition «Elabakana, glissement perpétuel» de l’association Lerka, c’est ce qui lance sa carrière.

«Un album à vocation universelle»

Jako Maron
Dans sa musique, coule et transpire l’identité réunionnaise. Il n’en rajoute pas dans la revendication, simplement, il ne souhaite ressembler à personnes d’autre qu’à lui même. Son album, bien qu’il soit réunionnais semble donc avoir une vocation totalement universelle. C’est un mélange de maloya et de musique électronique. Pour cet album, Jako Maron a enregistré des rythmiques de batteries, et a étudié minutieusement tous les sons de la musique réunionnaise. Pour lui, son nouvel album est aussi une relecture de notre folklore avec une vision électronique.

La pochette de cet album est très atypique. Jako Maron voulait à la fois quelque chose de réunionnais mais aussi de très technologique. La marmite à riz est très vite devenue évidente. Les 3 rangées de 3 marmites symbolisent le rythme ternaire de la musique de l’Océan Indien. Le regard dans la marmite, est celui du personnage de l’esprit maron qui accompagne ses créations.
L’épreuve de la scène, Jako Maron l’a passée facilement. L’univers Maron est sans compromis. Une réelle aventure…
Jako Maron